MOVIE MINI REVIEW : critique de Pandemic

MOVIE MINI REVIEW : critique de Pandemic

Note de l'auteur

PANDEMIC

 

 

 

 

Les variations sur le found footage, ce putain de cancer du cinéma fantastique moderne (encore merci pour rien The Blair Witch Project et Paranormal Activity), continuent de se multiplier dans une folie conceptuelle épuisante. Voici Pandemic, zombiflick postmoderne-méta bidule ambitieux qui se passe en pleine épidémie zombificatrice qui rend les gens tout foufous et tout violents comme dans un mauvais remake de 28 jours plus tard.
Une équipe de soldats et de scientifiques (on est aux prémices de la pandémie, seule bonne idée jamais vraiment exploitée) part en reconnaissance dans les rues de Los Angeles à la recherche de survivants. Tout ça en mode FPS… On se ballade au gré des points de vues multiples issus des innombrables mini-caméras fixées sur les combinaisons des héros. Bon, le gros problème, c’est que, comme d’habitude, bordel, l’inconnu John Suits est incapable de tenir son concept ne serait-ce que 5 misérables minutes. Pandemic devient très vite une bouillie visuelle fatigante incapable de s’extirper d’une mauvaise photocopie de The Walking Dead et des films de George Romero. C’est dommage parce qu’il règne une mélancolie inédite et particulièrement poignante dans cette errance en enfer. Rachel Nichols est magnifique en docteur perdue en pleine fin du monde. Mais ce putain de procédé idiot qui ne sert absolument à rien flingue totalement l’intérêt de ce truc finalement anecdotique.

En DVD depuis le 25 mai
2016. USA. Réalisé par John Suits. Avec Rachel Nichols, Alfie Allen, Missi Pyle…
Éditeur : Marco Polo Production

 

 


PANDEMIC bande-annonce 1 VO par Ecranlarge

 

Partager