MOVIE MINI REVIEW : critique de Patrick

MOVIE MINI REVIEW : critique de Patrick

Note de l'auteur

PATRICK

 

 

 

Bienvenue à légumeland, Australie. Une clinique étrange perdue au milieu de nulle part. Une clinique glauque et sombre (ils ont pas l’électricité là-bas ou quoi?) remplie de comateux irrécupérables. C’est dans cet endroit champêtre et joyeux que débarque l’infirmière Kathy (la mimi Sharni Vinson). Elle va nouer un contact aussi étrange qu’impossible avec l’un des locataires légumineux du cerveau, le beau Patrick qui s’exprime en crachant (c’est délicat). Jeune homme aux pouvoirs psycho-télékinésico-bidules super flippants (il se balade tout seul sur internet et les portes se ferment toutes seules, c’est l’angoisse…).
Et on dit bonjour à un nouveau remake les bichons! Voici la nouvelle version de Patrick, sympathique (et laborieux) thriller horrifique signé Richard Franklin, produit de la fantastique et fameuse ozploitation venue de la fin des 70’s. Et c’est la fête aux électrochocs et aux jump scare paresseux… Mark Hartley, connu pour ses documentaires passionnants sur le cinéma australien (Not Quite Hollywood), les productions dégénérés philippines (Machete Maidens Unleashed!) et sur les fous furieux de la Cannon Group (Electric Boogaloo : The Wild, Untold Sotory Of Cannon Films) tente de moderniser ce personnage mythique (Patrick 2.0 est un geek technophile trépané assez ridicule qui communique par SMS).
Bon. Malheureusement, Mark Hartley plonge dans la facilité gothico-mongolo et la platitude généralisée. Il s’avère incapable d’insuffler le moindre soupçon d’angoisse. Tout est horriblement démonstratif et prévisible. Ce Patrick 2013 baigne dans une atmosphère crépusculaire bling bling (c’est qui qui a éteint la lumière bordel?) et un gothique de supermarché irrémédiablement grotesque… Le Patrick d’origine était, malgré ses gros défauts, autrement plus flippant que ce pitoyable bellâtre névrosé qui joue à la belle aux bois dormant version sanguinaire et tout ça baigné d’un humour involontaire permanent. Quelle déception… C’est Pathétrick!
Retourne à tes documentaires Mark… Sincèrement…

En DVD depuis le 17 mars
2013. Australie. Réalisé par Mark Hartley. Avec Charles Dance, Rachel Griffiths, Sharni Vinson…
Éditeur : Zylo

 


Patrick ( 2013 – bande annonce VO ) par fludbis

 

Partager