MOVIE MINI REVIEW : critique de Stung

MOVIE MINI REVIEW : critique de Stung

Note de l'auteur

STUNG-NEW-02

 

 

 

Les guêpes, c’est rien que des saletés d’insectes qui servent absolument à rien d’abord !!! Enfin si ! Une fois métamorphosés en géants volants zé vrombissant, par la grâce d’hormones de croissance nawesques issues d’un scénario nanardo-mongolo, ces zillions de parasites mutants vont attaquer et pondre leurs œufs dégueulasses dans le corps d’un troupeau d’invités étranges réunis à une garden-party paumée en pleine campagne chatoyante, histoire de renaître encore plus grandes et plus agressives !
C’est la fête aux magnifiques hyménoptères en animatronic délicieusement rétro (soutenus par quelques CGI maladroites), aux (parcimonieux) feux d’artifice de tripou sanguinolent et aux hectolitres clichés dans ce Stung qui rappelle le taré Zombeavers (avec des bouts d’Alien et de Mimic version Z) !!! Le grand Lance Henriksen et le sempiternel troupeau de survivants attendent patiemment de se faire incuber la tronche sous la caméra amusée (et un peu paresseuse) du nouveau venu Benni Diez (un mec qui vient des effets spéciaux). Stung ne s’extirpe jamais de son gentil statut de comédie horrifique fauchée aussi sympathique qu’irrémédiablement anecdotique… Il se passe rien… Jamais… Jusqu’au final complètement débile… Ça va cinq minutes les Z revendiqués qui ne font que se complaire dans la paresse atomique…

En DVD/Blu-ray depuis le 7 octobre
2015. Allemagne/USA. Réalisé par Benni Diez. Avec Clifton Collins Jr., Jessica Cook, Lance Henriksen…
Éditeur : Wild Side Video

 

 

Partager