MOVIE MINI REVIEW : critique de The Walk : Rêver plus haut

MOVIE MINI REVIEW : critique de The Walk : Rêver plus haut

Note de l'auteur

THE-WALK

 

 

 

Y’a de ces fous furieux du cerveau qui font rien que tenter de réaliser leurs rêves les plus tarés. Philippe Petit, funambule lunaire made in France (de carte postale, caricaturale à s’en arracher les yeux) est entré dans l’histoire de sa discipline un beau jour de 1974 en gambadant, avec sa grosse perche dans les mains, sur un filin tendu entre les deux tours jumelles du mythique World Trade Center ! Et c’est ce grand fou furieux expérimentalo-digitalo-pixélisé de Robert Zemeckis qui enfourche sa caméra/char d’assaut pour nous raconter cette incroyable histoire incroyable de chez incroyable !
Le truc avec la subtilité et la poésie, c’est que Robert, il sait pas trop c’est quoi. Lui, tout ce qui l’intéresse ce sont ses pixels chéris et sa 3D d’amour qui vrille le nerf optique et fait bouillir l’humeur vitrée du fond des yeux du visage de la tête des spectateurs pris dans un roller coaster de fête foraine. Alors Robert, il hystérise chaque putain de microseconde. Une hystérisation qui flingue toute forme d’humanité, sublimée par une voix-off putassière et manipulatrice qui ôte toute liberté au spectateur, le tout au son d’une muzak pompière assourdissante !
Robert, le pachyderme sous héroïne, pulvérise à grand coup de fonds verts aveuglants la moindre once de poésie dans cette aventure humaine hors du commun. Ne reste qu’un final vertigineux, où le savoir-faire technique de Zemeckis impressionne l’espace de quelques plans impossibles qui vous liquéfient l’oreille interne. The Walk et son casting en mousse (Joseph Gordon-Levitt cabotine comme un pangolin sous Tranxène pendant que la pauvre Charlotte Le Bon n’a que ses yeux de biche trépanée pour seul talent) n’est qu’un bulldozer formel insipide et imbécile qui ne tient que dans une performance technique appelée à se ringardiser en quelques années. Une boursouflure en carton-pâte numérique dégoulinante de bêtise…

En salles depuis le 28 octobre
2015. USA. Réalisé par Robert Zemeckis. Avec Joseph Gordon-Levitt, Charlotte Le Bon, Clément Sibony…

 

La critique à Guedjo c’est par là…

 

 


The Walk : Rêver Plus Haut (2015) – Bande… par Eklecty-City

 

Partager