MOVIE MINI REVIEW : critique de Truth : Le Prix de la vérité

MOVIE MINI REVIEW : critique de Truth : Le Prix de la vérité

Note de l'auteur

TRUTH

 

 

 

La chasse au scoop est une activité dangereuse. Un seul grain de sable, une seule information mal vérifiée et tout s’écroule comme un château de carte. James Vanderbilt nous plonge dans les méandres de l’info télé US, monde impitoyable où compromissions industrielles et intégrité professionnelle se livrent une lutte à mort.
2014. Les élections présidentielles américaines approchent. George W. Bush affronte John Kerry. Mary Mapes, productrice du mythique 60 Minutes tombe sur un scoop tonitruant, la preuve que Bush Jr. aurait fuit la guerre du Vietnam en rejoignant la garde nationale. Une garde nationale dont il n’avait manifestement rien à battre. Quitte à disparaître de la circulation et être quasi considéré comme déserteur. Malgré un doute sur l’authenticité des documents accusateurs, Mary Mapes et la star Dan Rather balancent l’affaire à la télévision. Mais le doute va leur revenir, comme un boomerang politico-médiatique surpuissant, dans la gueule et briser net leur carrière.
Au-delà de son académisme soporifique, Truth : Le Prix de la vérité passionne par son sujet. L’histoire d’un raté. Comme dans Secret d’état, ce n’est pas que l’info soit fausse, c’est juste que les journalistes ne peuvent pas prouver à 1 000 000 000 000 000 % qu’elle est vraie. Et ça fait tout la différence. Alors que Spotlight glorifiait gentiment le métier de reporter (tout en le présentant sous un jour anti-spectaculaire), Truth en montre la face cachée. Celle du combat face aux pressions industrielles ou politiques. Mais Vanderbilt ne possède malheureusement pas le talent de Michael Man (qui avait abordé un sujet similaire avec le chef-d’œuvre Révélations, situé lui aussi dans les arcanes de 60 minutes !).
Truth : Le Prix de la vérité se complait poliment dans un classicisme paresseux. Vanderbilt ne prend pas le moindre risque. Il ne fait que suivre mollement les rouages de la machine infernale qui va s’abattre sur l’équipe de journalistes. Cate Blanchett et Robert Redford sont (comme d’habitude) magnifiques (même s’ils surjouent la dignité bafouée), mais on s’ennuie poliment devant ce spectacle télévisuel aussi démonstratif qu’anecdotique. Un grand machin hollywoodien de gauche de plus…

En salles depuis le 6 avril
2015. USA/Australie. Réalisé par James Vanderbilt. Avec Cate Blanchett, Robert Redford, Dennis Quaid…

 

 


Truth – Le Prix De La Vérité : bande-annonce… par inthefame

 

Partager