MOVIE MINI REVIEW : critique de Ultimate Endgame

MOVIE MINI REVIEW : critique de Ultimate Endgame

Note de l'auteur

ULTIMATE

 

 

 

Ça cuisine sévère du hillbilly crack dans les mobile home minables de la campagne perdue d’un quelconque ploucland, USA. Ça cuisine aussi du bon vieux rip-off redneck crétin du déjà über-redneck et traumatisant WINTER’S BONE. Mais version nawesque dégénérée…
La jeune Hannah, fan d’échec (ça a vaguement son importance), tente de survivre au milieu d’une famille de trafiquants de drogues ultraviolents et ultra tarés du cerveau… Elle va se retrouvée au milieu d’une bonne vielle guerre des gangs bien sanglante et dégueulasse! Et aussi particulièrement poussive…
C’est que ce ULTIMATE ENDGAME qui débute comme un puzzle machiavélique intéressant se délite aussi vite que les vapeurs de crystal meth’ dans le corps d’un junkie anémié. Mark Young est incpapable d’insufflé le moindre souffle à son polar plouc emmené par une Abigail Breslin spectaculairement insipide, bien loin de LITTLE MISS SUNSHINE. Les charismatiques Sean Bean et James Purfoy ne parviennent même pas sauver ce bidule à l’encéphalogramme plat de l’ennui profond voire de la mort cérébrale. Sans intérêt…
Arnaque, y a du Lexomil dans mon crack!!!

En DVD/Blu-ray depuis le 22 août
2014. USA. Réalisé par Mark Young. Avec Alexa PenaVega, Abigail Breslin, Sean Bean…
Éditeur : Seven7

 

 

 

Partager