MOVIE MINI REVIEW : critique de Un petit boulot

MOVIE MINI REVIEW : critique de Un petit boulot

Note de l'auteur

un-petit-boulot

 

 

 

Polar décalé, humour noir et chronique sociale énervée… C’est le programme de Un petit boulot, adapté d’un roman de Iain Levison par Michel Blanc, qui s’est octroyé, en passant, le rôle d’un gentil parrain mafieux romantique et malheureux et impitoyable…
Dans un bled perdu au milieu de nulle part, la misère s’acharne obstinément sur les pauvres ploucs du coin. Jacques, gentil loser, se lance malgré lui dans la carrière de tueur à gages pour Gardot, le gangster du coin. Et c’est qu’il va y mettre du cœur à l’ouvrage, en bon ouvrier méticuleux amoureux du travail bien fait. Et cette nouvelle vocation va mettre un bordel pas possible dans sa petite vie de pompiste paumé en plein plouc land improbable.
On voit bien ce qui a pu attirer Michel Blanc et Pascal Chaumeil (malheureusement décédé quelque temps après le tournage) dans cette histoire digne des meilleures comédies noires des mythiques Coen brothers. Malheureusement, l’adaptation sclérosée de maison de retraite signée Michel Blanc (la voix off, totalement inutile comme d’habitude, vitrifie totalement l’intrigue) flingue absolument toute liberté formelle pour un Pascal Chaumeil qu’on a connu beaucoup plus léger et virevoltant. On est très loin de l’énergie comique et romantique du miraculeux Arnacœur. Ici, on s’ennuie poliment devant une microscopique comédie sociale lorgnant (très mal) sur l’énergie de Ken Loach et la provocation de Bertrand Blier. Un truc pas déjanté un seul putain d’instant. Romain Duris fait le strict minimum et passe un peu à côté de son personnage borderline sur les bords. Tout ça reste d’une sagesse (pour pas dire balourdise) assez déprimante. C’est sympathique comme tout et totalement insipide… Et franchement frustrant parce que ce genre de comédies décalées manquent cruellement dans un cinéma comique français en perdition qui n’a d’yeux que pour les tocards pas drôles venus de la télé et les dinosaures qui ont oublié d’être drôles depuis des zillions d’années…

En salles depuis le 31 août
2016. France. Réalisé par Pascal Chaumeil. Avec Romain Duris, Michel Blanc, Alice Belaïdi…

 

 


Un petit boulot : bande-annonce 2016 (Romain… par inthefame

 

Partager