MOVIE MINI REVIEW : critique de Voir du pays

MOVIE MINI REVIEW : critique de Voir du pays

Note de l'auteur

voir-du-pays

 

 

 

Le choc des mondes… Violent, déstabilisant, délibéré… Un bataillon de l’armée française parti guerroyer dans les montagnes enneigées d’Afghanistan passe par les chambres cossues et l’atmosphère paradisiaque d’un hôtel de luxe perdu sur les plages chypriotes avant de retrouver la France. Trois jours… Trois jours pour se reconstruire… Trois putain de jours pour affronter et terrasser ses traumatismes, ses blessures et les souvenirs funestes de ses camarades morts au combat. Deux amies d’enfance se retrouvent avec leur unité dans cette surréaliste thérapie de groupe au soleil. Surréaliste, c’est ce qui définit le mieux cette expérience psychologique.
Les sœurs Delphine & Muriel Coulin en font une odyssée sensorielle, une chronique déroutante de la folie humaine et, malheureusement, du sexisme qui ronge ce monde (le monde) rempli de mâles vantards assoiffés de violence qui masque une haine et une peur des femmes… Voir du pays oscille entre conte élégiaque décalé et cauchemar absolu… À la guerre contre le terrorisme succède une guerre des sexes toute aussi brutale. Et les héroïnes résistent. À ce déferlement de frustrations et de mensonges qui disloquent implacablement ces soldats qui devraient être solidaires. La mort, la souffrance, le courage, la lâcheté, l’amour, l’amitié, les traumatismes, le désir et les tensions sexuelles, tout ça s’embrase au soleil chypriote. En restant collées à leurs héroïnes (l’écorchée vive Soko et la fragile Ariane Labed), fuyant toute forme de spectaculaire et de noirceur gratuite, les frangines Coulin flirtent avec l’expérimental par moments. Comme un rêve cauchemardesque. La chronique émouvante d’un mode à l’agonie, où la guerre et la peur et la paranoïa sont partout. Et où la paix semble nulle part. Trois jours pour fuir un conflit et pour plonger dans un autre… Tout aussi redoutable… Glaçant…

En salles depuis le 7 septembre
2016. France/Grèce. Réalisé par Delphine & Muriel Coulin. Avec Soko, Ariane Labed, Ginger Romàn…

 

 


« Voir du Pays » de Delphine et Muriel Coulin… par CNCLab2016

 

Partager