MOVIE MINI REVIEW : Dom Hemingway

MOVIE MINI REVIEW : Dom Hemingway

Note de l'auteur

DOM-HEMINGWAY

 

 

 

C’est si bon d’être un gros con, on se pose pas de questions…
Et Dom Hemingway, c’en est pas la moitié d’un! Emprisonné pendant 12 ans, ce voleur génial et spectaculairement vulgaire est libéré pour bonne conduite. Et il espère bien récupérer un paquet de fric histoire de récompenser son silence. Mais sa putain de grande gueule d’abruti d’anglais alcoolisé au dernier degré va pas trop jouer en sa faveur…Et ce gros connard incontrôlable à rouflaquettes surannées est incarné par l’immense et hystérique Jude Law. Comme déchaîné par son rôle de mongolien cockney, Jude s’en donne à cœur joie!
DOM HEMINGWAY, c’est rien que du nawak briton dégénéré punkoïdo-mongolo. Une caricature cocaïnée des pires polars trisomiques made in Britain. Mais Dom va retrouver goût à la vie en retrouvant sa fille chérie (Emilia ‘GAME OF THRONES’ Clarke). La rédemption rôde autour de cet abruti congénital. Enfin… Une rédemption délirante et impossible! Et Jude Law est proprement fantastique!  À la fois pathétique et émouvant, grotesque et sensible, puéril et brisé…
Richard Shepard (un gars venu de la télé et ça se voit un peu trop dans sa mise en scène insipide) s’amuse avec les conventions du polar anglais pour nous balancer une anecdotique comédie douce-amère tarée noyée dans le houblon et le WTF. Mais bon, y a ce putain de génie intergalactique de Jude Law quoi! Et ça change tout! Jude forever!

En salles depuis le 4 juin
2013. Grande/Bretagne. Réalisé par Richard Shepard. Avec Jude Law, Richard E. Grant, Demian Bichir…

 

 

Partager