MOVIE MINI REVIEW : Eden

MOVIE MINI REVIEW : Eden

Note de l'auteur

 

 

 

L’enfer sur terre. La prostitution forcée. L’esclavage des temps modernes. Une jeune fille américano-coréenne est violemment kidnappée et plonge dans les limbes de l’âme humaine. Parquée avec d’autres filles, comme un animal, dans un hangar dégueulasse, Eden (Jamie Chung, très très loin des navets DRAGONBALL EVOLUTION, PREMIUM RUSH et de la pathétique franchise VERY BAD TRIP) va lutter (salement, jusqu’à la trahison de ses sœurs de souffrance) pour sa survie dans un monde machiste proprement décadent. C’est qu’il n’y a aucun espoir, nulle part, pour ces esclaves. Sauf la mort, seule liberté autorisée…
Tiré d’une invraisemblable histoire vraie, EDEN est un film d’une cruauté et d’un réalisme quasiment insoutenable. Ces gamines de toutes les origines, droguées jusqu’à la gueule, n’ont aucun espoir d’évasion. Sans voyeurisme rance (et c’est un putain de tour de force vu le sujet) mais quand même profondément perturbant, EDEN vous remue les tripes. Megan Griffiths nous balance un truc horriblement malsain. Malgré son classicisme formel (on est dans un biopic ultra formaté et didactique), EDEN est un périple sans concession au cœur des ténèbres de l’esprit humain. Y a de quoi devenir fou ou définitivement misanthrope devant toute cette saloperie humaine… Et c’est cette approche pudique et simple et froide et distante et respectueuse de cet enfer incommensurable qui rend EDEN bouleversant. Un putain de film choc quoi !

En salles depuis le 13 novembre
2012. USA. Réalisé par Megan Griffiths. Avec Jamie Chung, Beau Bridges, Matt O’Leary…

 

 

 

Partager