MOVIE MINI REVIEW : Effets Secondaires (aka Side Effects)

MOVIE MINI REVIEW : Effets Secondaires (aka Side Effects)

Note de l'auteur

 

 

Steven Soderbergh arrête le cinéma. On y croit à peu prêt autant que les rodomontades passées d’Emir Kusturica et les menaces même pas mises à exécution (trahison bordel) signées Luc Besson. Steven nous quitte donc officiellement avec EFFETS SECONDAIRES. Un thriller médical anecdotique où tout le monde danse le twist, tout le temps…
Une jeune femme fragile du cerveau (la mimi Rooney Mara) se shoote aux antidépresseurs prescrits par son psychiatre docteur de la tête (le génial Jude Law tout en « anglicitude » distinguée) après une tentative de suicide. Mais les effets secondaires de ses médicaments vont la rendre encore plus dingo et la mettre en danger elle et son (pas si) gentil mari qui vient de sortir de prison (le toy boy musclé au regard ovin Channing Tatum). Soderbergh filme toujours comme un dieu. Sa mise en scène est d’une grâce invraisemblable. C’est, de très très très très très très loin, le réalisateur américain le plus talentueux en activité. Mais comment fait-il pour choisir (quasi) systématiquement des scénario aussi minables… Déjà HAYWIRE (malgré quelques scènes de baston fantastiques) souffrait d’une intrigue minimaliste et anecdotique. Hé ben là, c’est encore pire. EFFETS SECONDAIRES se transforme lentement (et avec une classe de frakos) en espèce d’épisode deluxe d’ARABESQUE (la série policière pour vieux avec Angela Lansbury).
En fait, Steven se prend violemment pour Brian De Palma (le génie hein, celui de la période thrillers psychologiques 70’s, pas le vieux monsieur pitoyable de ces dernières années). Malgré quelques fulgurances, EFFETS SECONDAIRES se noie irrémédiablement dans des impasses de scénario monstrueuses. Un peu comme son illustre modèle quoi. La mise en scène (beaucoup trop) manipulatrice et virtuose tente de masquer les impossibilité délirantes de l’intrigue. Quel vide… Tout ça pour ça Steven! Pars pas Steven! Déconne pas quoi!! Ne nous abandonne pas!!! Ne nous laisse pas entre les mains de Michael Bayet des tacherons nucléaires d’Hollywood…

En salles depuis le 3 avril
2013. USA. Réalisé par Steven Soderbergh. Avec Rooney Mara, Jude Law, Channing Tatum…

 

 

Partager