MOVIE MINI REVIEW : Epic – La Bataille Du Royaume Secret

MOVIE MINI REVIEW : Epic – La Bataille Du Royaume Secret

 

 

 

Y se passe quoi dans les cerveaux cérébraux des scénaristes de films d’animations hollywoodiens? Ils en ont pas marre un peu de TOUJOURS nous balancer la même histoire, encore et encore et encore et encore… Ils ont tous la même machine à générer des scénarios comme celle à Luc Besson?? Ces trucs mort-nés qui donnent envie de pratiquer une auto-trépanation avec une touillette en plastique (c’est pas facile…), des trucs dégoulinants avec des gentils tout gentils qui affrontent des méchants tout méchants qui veulent répandre la méchanceté dans le monde parce qu’ils sont méchant tu vois.
Voici le dernier avatar du genre, EPIC, une caricature proprement délirante de conte initiatique, un plagiat taré et éhonté de la franchise moche et minable à Luc Besson (lui-même grand spécialiste de la photocopie éhontée), ARTHUR ET LES MINIMOYS (déjà plagiat minable de l’adaptation du livre pour enfants THE BORROWERS), de tout l’univers écolo-animiste de Hayao Miyazaki (coucou PRINCESSE MONONOKE et ARRIETTY) et une peu de STAR WARS et du SEIGNEUR DES ANNEAUX (tant qu’à faire hein!).
Bref. Une teenager chafouine est propulsée dans le monde champêtre, forestier et microscopique des Leafmen, peuple humanoïde tout gentil et tout écolo tout ça c’est dire s’il sont gentils. Elle va découvrir un monde merveilleux (avec tout plein de limaces et de fleurs qui parlent), l’amour pour un jeune bouffon casse-cou (qui a hurlé cliché!!!!!!!!) et le sens des responsabilité et du respect de la nature tout ça tout ça.
L’absence absolue d’originalité règne dans ce truc signé Chris Wedge (le gars pourtant à l’origine de L’AGE DE GLACE). C’est visuellement très très bien foutu voir carrément spectaculaire par moments. Mais le scénario est d’un ennui atomique. OK c’est pour les gamins mais ça devient insupportable ce foutage de gueule intersidéral et cette paresse généralisée. Blue Sky, Dreamworks, Pixar, la désolation quoi…

En salles depuis le 22 mai
2013. USA. Réalisé par Chris Wedge. Avec les voix d’Amanda Seyfried, Colin Farrell, Christoph Waltz…

 

 

 

Partager