• Home »
  • CINÉMA »
  • MOVIE MINI REVIEW : G.I. Joe : Conspiration (aka G.I. Joe : Retaliation)
MOVIE MINI REVIEW : G.I. Joe : Conspiration (aka G.I. Joe : Retaliation)

MOVIE MINI REVIEW : G.I. Joe : Conspiration (aka G.I. Joe : Retaliation)

Note de l'auteur

 

 

Dwayne ‘The Rock’ Johnson, le plus grand voleur de franchises hollywoodiennes a encore frappé!  Après s’être accaparé VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE, et avoir parasité FAST AND FURIOUS, Dwayne le musclé/tatoué de partout qui hausse vachement bien ses sourcils (c’est à peu près à ça que se résume son jeu d’acteur) s’empare de G.I. JOE. Après un premier film consternant de bêtise signé Stephen Sommers, c’est Jon M. Chu, connu pour ses films de danse de jeunes (les SEXY DANCE) et un documentaire sur Justin Bieber (!!!!!!!!!) qui ressort ses joujoux guerriers venus des 80’s. Les gentils soldat US courageux, les méchants très méchants (leur but dans la vie c’est être méchant et répandre la méchanceté dans le monde, ok?!), des gourdasses à nichons et des ninjas bariolés sortis d’un bon Z de la Cannon Group, y a tout ce qui fait rêver un gamin de douze décérébré en pleine montée d’hormones… Ça semblait difficile de faire pire que le premier bidule… Hé ben, Jon M. Chu a relevé ce défi alors que personne ne lui demandait rien. Et c’est un triomphe. Un triomphe de la connerie guerrière décomplexée et insoutenable. Alors ques Sommers assumait (un peu) l’idiotie (totale) du concept, Chu nous balance à la tronche un bidule incroyablement premier degré genre c’est super sérieux de quoi est-ce qu’il cause, là, genre G.I. JOE : CONSPIRATION et ZERO DARK THIRTY c’est pareil. Ok c’est spectaculaire mais qu’est-ce que c’est minable. On est vraiment pas loin du nanar psychotronique BATTLESHIP… Cette apologie de la guerre, de la mort et de la philosophie ninja de supermarché est emblématique du nouveau cinéma d’action made in Hollywood. Un discours fanatique et paranoïaque caché derrière des scènes d’action ininterrompues… Nan mais au secours quoi!

En salles depuis le 27 mars
2013. USA. Réalisé par Jon M. Chu. Avec Dwayne Johnson, Adriana Palicki, Bruce Willis…

 

 

Partager