• Home »
  • CINÉMA »
  • MOVIE MINI REVIEW : Happiness Therapy (aka Silver Linings Playbook)
MOVIE MINI REVIEW : Happiness Therapy (aka Silver Linings Playbook)

MOVIE MINI REVIEW : Happiness Therapy (aka Silver Linings Playbook)

Note de l'auteur

 

 

Y a pas de raison. Y a pas de raison que Steven Spielberg et Kathryn Bigelow (entre autres) soient les seuls à nous balancer à la tronche leurs splendides bidules à Oscars. David O. Russell aussi il veut en être bordel! Voici donc HAPPINESS THERAPY, un magnifique spécimen de faux film indé US horriblement calibré pour faire chialer le spectateur sensible des glandes lacrymales des globes oculaires des yeux du visage (normal c’est produit par les Weinstein brothers). Et le faire rire aussi… Un truc avec deux tarés de la tête tout mimi, un bipolaire gentil (l’endive transgénique Bradley Cooper) et une veuve nympho/borderline (la génisse grassouillette Jennifer Lawrence) qui se rencontrent à Philadelphie. Et peut-être même qu’ils vont finir par tomber amoureux, on sait pas. Hein!!! C’est pas comme si ça se voyait arriver gros comme la météorite à ARMAGEDDON dans la gueule à la planète Terre. Non non non non non… David O. Russell, triste de clone raté de Spike Jonze, se livre à un numéro invraisemblable de surfilmage permanent. On a droit à un déferlement interrompu de fausse originalité et de prétentions artistico-branchouilles qui frisent l’indigestion. Tout est trop prévisible en fait. Bradley et Jennifer (ouais je les appelle par leurs pitits noms) cabotinent comme des dingos. Chacun a droit à sa super-scène-de-la-mort-regardez-comme-je-suis-un-acteur-génial-maintenant-balancez-moi-l’Oscar-et-arrêtez-de-me gonfler. C’est grotesque. Tout est tellement calculé pour émouvoir sans jamais déranger. Cette fausse originalité… C’est pathétique. Et tellement cynique quelque part (coucou le gentil plagiat de JUNO et de LITTLE MISS SUNSHINE). Le pire c’est que HAPPINESS THERAPY (vive le retitrage « français » mongolo) est blindé de nominations aux Oscars… Ce pseudo feel good movie n’est rien d’autre qu’un produit manufacturé pour engranger les récompenses. Une spécialité des frangins Weinstein!!

En salles depuis le 30 janvier.
2012. USA. Réalisé par David O. Russell. Avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert De Niro…

 

 

Partager