MOVIE MINI REVIEW : Hitchcock

MOVIE MINI REVIEW : Hitchcock

Note de l'auteur

 

 

Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi bordel? Pourquoi saccager comme ça un chef d’œuvre du cinéma aussi flippant et matriciel que PSYCHOSE (aka PSYCHO – 1960)? Après un remake plan par plan aussi minable qu’inutile, tourné par Gus Van Sant en 1998, voici le feel good movie autour du tournage de l’un des films les plus flippants et les plus importants de ces 50 dernières années. Un feel good movie invraisemblable de bêtise et de laideur. Le bibendum Anthony Hopkins (on dirait un pélican goitreux qui n’arrive pas à digérer l’éléphant de mer qu’il a ingurgité, quel maquillage horrible… Il ressemble à Pierre Tornade sans sa moustache) cabotine comme un goret sous tranquillisant et transforme Alfred Hitchcock en vieux bonhomme infantile et pathétique qui parle à des amis imaginaires psychokillers. C’est juste insoutenable… Et le pauvre Sacha ‘ANVIL’ Gervasi filme cette « performance » risible sans la moindre idée de mise en scène. Ce truc ressemble à un épisode de soap opera péruvien produit à la chaîne avec ses couleurs criardes et ses acteurs consternants de nullité (coucou Scarlett Johansson et coucou Jessica Biel). On apprend absolument rien de rien du tournage du film. On assiste juste à un vague quiproquo amoureux entre l’autre pélican et sa femme (la transparente Helen Mirren, scandale!!). Nan mais leurs pitoyables problèmes de couple, qu’est-ce qu’un s’en fout! En fait on se balade dans une de ces rom-com 60’s bariolées überneuneu, produites à la chaîne par les horribles Studios Disney où tout est puéril, mignon, prévisible, paresseux et inoffensif. Tout le contraire du cinéma d’Hitchcock quoi! Ce vrai-faux biopic est une putain de honte… Quelle purge innommable! Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi bordel?

En salles depuis le 6 février
2012. USA. Réalisé par Sacha Gervasi. Avec Antony Hopkins, Helen Mirren, Scarlett Johansson…

 

 

Partager