MOVIE MINI REVIEW : Homefront

MOVIE MINI REVIEW : Homefront

Note de l'auteur

 

 

 

Quand on s’apprête à déguster avec délectation une nouvelle Stathamerie, qui plus est scénarisée par le grand philosophe moderne Sylvester Stallone, on comptabilise méticuleusement ses neurones, on les planque soigneusement et on embarque pour un voyage sans retour au pays de la finesse!
Ploucland-les-Clichés-ville, Louisiane, USA. Un ex-super-flic-de-la-police vit tranquillement avec son horripilante blondasse de fifille chérie-adorée. Mais les bouseux-dégénérés du coin, accessoirement fabriquant de crystal meth à leurs heures perdues, vont avoir l’idée aussi saugrenue que suicidaire (normal, c’est rien que des sales junkies de la tête) de venir l’enquiquiner. Enquiquiner Jason Statham???????? Mauvais plan! Les prémolaires, les rotules, les cloisons nasales et les douilles de balles dum-dum vont se répandre dans le bayou!
Un bayou toujours aussi cinégénique bordel! Sinon Gary Felder le tâcheron paresseux des étoiles nous balance un véhicule de plus à la gloire de Jason le démantibulateur de mâchoires. Jason, le regard vide et la machoire crispée défonce avec paresse un casting improbable (qu’est-ce que James Franco, Winona Ryder et Kate Bosworth font dans cet actionner néo-80’s???). Sous la plume de plomb à Sylvester, HOMEFRONT enchaine les facilités les plus 80’s et les plus dégueulasses… Gary Felder (auteur de la  sympathique et tabagique Grishamerie LE MAITRE DU JEU) filme n’importe comment les scènes d’action (on comprend rien, une grande spécialité Hollywoodienne) et Jason Statham traine tristement sa carcasse… Cet acteur mérite tellement mieux que ces trucs cyniques et feignants… HOMEFRONT se regarde d’un œil et d’un cerveau endormi… Les articulations des rednecks c’est vraiment rien que de la camelote…
Mais bordel, où ai-je bien pu foutre mes neurones bordel??? C’est malin… Merci Jason!

En salles depuis le 8 janvier
2013. USA. Réalisé par Gary Fleder. Avec Jason Statham, James Franco, Izabela Vidovic…

 

 

 

Partager