MOVIE MINI REVIEW : Hotel Transylvanie

MOVIE MINI REVIEW : Hotel Transylvanie

 

 

La hype délirante dont bénéficie Genndy Tartakovsky a toujours été un putain de mystère. Cet illustrateur américain d’origine russe, à l’origine de séries animées aussi laides qu’insipides genre SAMOURAI JACK et CLONE WARS (je suis grave en train de me faire des nouveaux amis là…) s’attaque au long métrage en CGI. Genndy abandonne totalement son style 2D vaguement néoretro bidule super reconnaissable (on se demande bien pourquoi!) et nous balance une invraisemblable caricature des productions Disney les plus mielleuses et dégueulasses de ces dernières années…
Le Comte Dracula dirige un hôtel spécifiquement réservé aux monstres de tous poils (l’homme invisible, la momie, le loup garou et son innombrable famille, le monstre à Frankenstein et sa grognasse)… Il doit s’occuper également de sa teenager tarée de 118 ans en pleine montée d’hormones vampiriques. Un jour, un jeune crétin humain (il est manifestement américain), débarque dans ce petit monde triste à mourir et l’absence totale d’idées et d’originalité va régner. Ce truc est une catastrophe ambulante. Y a rien. Mais rien de rien de rien à sauver…
Visuellement, HOTEL TRANSYLVANIE est un plagiat immonde (et quasi systématique) de L’ÉTRANGE NOEL DE MR JACK et scénaristiquement on atteint le zéro absolu (coucou la photocopie minable de LA FAMILLE ADAMS et de la vieille série télé THE MONSTERS). Ça devient carrément incroyable et embarrassant au bout d’un moment… Réussir à surpasser les pires films d’animations Disney genre l’épouvantable LES MONDES RALPH, ça relève de l’exploit quelque part… Bravo quoi Genndy!

En salles depuis le 13 février
2012. USA. Réalisé par Genndy Tartakovsky. Avec les voix d’Adam Sandler, Andy Samberg, Selena Gomez…

 

 

Partager