MOVIE MINI REVIEW : Infiltré

MOVIE MINI REVIEW : Infiltré

Note de l'auteur

 

 

Le musclé de partout Dwayne ‘The Rock’ Johnson abandonne un temps les actioners trisomiques (pas de panique! Après l’invertébré GI JOE 2 il revient bientôt dans le vroum vroum FAST & FURIOUS 1054646140635416486) pour les reconstitutions sérieuses (ouais, c’est ça, ouais…) de faits divers authentiques (cette calamité du cinéma contemporain)… C’est qu’il veut être pris au sérieux le catcheur/acteur quoi!
Voici donc INFILTRÉ où le combat d’un papa gatô pour libérer son crétin de fils qui n’a rien trouvé de mieux que de se faire gauler par les flics de la police avec tout plein d’extasy. Dwayne va infiltré avec une facilité déconcertante (vive Hollywood) un cartel mexicain pour  piéger tous ces moustachu hispanophones et sauver le fiston des griffes de l’impitoyable procureur (Susan Sarandon, toute en froideur manipulatrice).
Ça fait tout bizarre au cerveau de voir The Rock se faire défoncer la tronche par des méchants dealers! Bienvenue dans le vrai monde mec! Sinon INFILTRÉ est un polar d’un classicisme absolu. Une autoroute narrative un peu molle malgré son climax routier sanguinaire (coucou MAD MAX 2) et vue un nombre incalculable de fois. On sait évidement exactement ce qui va se passer. Tout ça est très bien fait mais tout ça ne procure qu’un sympathique ennui. La seule originalité vient du personnage (superoriginal pour le coup) joué par John ‘THE WALKING DEAD’ Bernthal, touchant en repenti manipuler sans scrupule par le héros. Cette noirceur légère et étonnante sauve ce truc du tout venant. Une petite surprise estimable…

En salles depuis le 8 mai
2013. USA. Réalisé par Ric Roman Waugh. Avec Dwayne Johnson, John Bernthal, Barry Pepper…

 

 

Partager