MOVIE MINI REVIEW : Insidious Chapitre 2

MOVIE MINI REVIEW : Insidious Chapitre 2

Note de l'auteur

 

 

 

James Wan, grand imperator intergalactique des portes qui grincent et des jump scare poussifs, abandonne CONJURING et ses fantômes authentiques (défense de rigoler) et paresseux pour nous offrir (merci James) INSIDIOUS CHAPITRE 2 et ses fantômes fantaisistes et nanardeux. C’est qu’il a de la suite dans les idées et des dollar$ plein ses pitits yeux le James !
Suite du bancal INSIDIOUS (une mise en place fantastique, des medium side kick pas drôles et un final grotesque tout pompé sur CARNIVAL OF SOULS), INSIDIOUS CHAPITRE 2 commence exactement là où finissait le premier épisode. Les Lambert père et fils sont revenus du monde des morts et des fumigènes et des maquillages rigolos. Enfin c’est ce que l’on croit. La famille est persuadée que tout est fini mais les apparitions et les gonds grippés entonnent une symphonie d’angoisse qui fait pas peur. Genre jamais.
Parce que James Wan abandonne la suggestion (la grande réussite d’INSIDIOUS mais en même temps il n’en a plus besoin) pour plonger goulûment dans le navet revendiqué ! INSIDIOUS est un spectacle grand guignolesque totalement assumé. Tout le monde est revenu. Les side kick pas drôles (et encore moins drôles, si si c’est possible), la mémémedium gentille et les fantômes minables et assoiffés de sang et d’enveloppe charnelle bien vivante. Bref, on s’ennuie profondément devant ce truc à peine digne d’une production Corman des 70’s.
James Wan enchaîne mécaniquement et paresseusement les scènes les plus éculées et les effets les plus faciles. On n’a jamais peur, on rigole jamais… C’est l’ennui quoi !
Bon. Vu le triomphe du truc au box office et le twist tout mou de la fin, on risque fortement de se prendre (au moins) une suite dans la tronche !

En salles depuis le 2 octobre
2013. USA. Réalisé par James Wan. Avec Patrick Wilson, Rose Byrne, Barbara Hershey…

 

 

 

Partager