MOVIE MINI REVIEW : Jobs

MOVIE MINI REVIEW : Jobs

Note de l'auteur

 

 

 

Y a pas plus casse-gueule qu’un biopic. Soit on fuit l’hagiographie pour partir dans un truc étrange et vaguement intéressant comme SOCIAL NETWORK soit on plonge goulûment dans la flagornerie mongolo et les singeries grotesques d’acteurs clonant leurs illustres modèles jusqu’à l’écœurement!
Jobs. Steve Jobs. Le créateur d’Apple. Le révolutionnaire du design et du marketing! Le génie moderne quoi!
Kutcher. Ashton Kutcher. Le crétin de THAT 70’s SHOW. L’ex-toy boy pathétique à Mamy Demi Moore. Le tocard intergalactique quoi!
Et Ashton devint Jobs!!! Une chêvrasse dans la peau d’Albert Einstein! On y croit à mort les gars! En tout cas Ashton, lui, il est à fond. Il transforme Jobs en espèce de gourou-digitalo-messianique-bidule des temps modernes. Avec ses défauts, lamentablement survolés. Et sa démarche de canard-pingouin perturbé par un parapluie de golf enfoncé jusqu’à la garde dans un orifice aussi érogène qu’inapproprié.
Le tocard Joshua Michael Stern, un mec venu de nulle part, nous balance un bidule surfilmé de partout genre Evangile numérique pour les nuls. Prosternez-vous devant le génial génie divin Steve Jobs les gars!!! Et Ashton est son exégète nanar.
Le parcours incroyable de cet homme incroyable méritait mieux que ce téléfilm de luxe superficiel, dégoulinant de mièvrerie, horriblement larmoyant, caricatural au possible, involontairement drôlissime et fondamentalement dénué du moindre intérêt. À la limite du scandale… Nan mais Asthon fuck***ng Kutcher quoi!

En DVD/Blu-ray depuis le 21 décembre
2013. USA. Réalisé par Joshua Michael Stern. Avec Ashton Kutcher, Dermot Mulroney, Josh Gad…
Éditeur : Metropolitan Vidéo

 

 

 

Partager