• Home »
  • CINÉMA »
  • MOVIE MINI REVIEW : La Chute De La Maison Blanche (aka Olympus Has Fallen)
MOVIE MINI REVIEW : La Chute De La Maison Blanche (aka Olympus Has Fallen)

MOVIE MINI REVIEW : La Chute De La Maison Blanche (aka Olympus Has Fallen)

Note de l'auteur

 

 La grande foire au revival du pire des 80’s continue ! Assister, terrorisé, au pompage dégueulasse des pires actioners fascisants de cette lointaine époque a de quoi rendre fou ou ultraviolent le plus chamallow des spectateurs. Hommage/plagiat mongolo des pires productions de la Cannon ou de Joel Silver, LA CHUTE DE LA MAISON BLANCHE ferait passer Steven ‘PIÈGE EN HAUTE MER’ Seagal et Chuck ‘INVASION USA’ Norris pour deux bisounours efféminés collectionneurs de figurines Mon Petit Poney©!!!

Ces putains d’espèces d’immondes coréens du nord (les nouveaux bad guys d’Hollywood, on les a vu pleuvoir par millier dans l’horrible remake de RED DAWN), des mecs qui doivent manger leurs enfants au petit déjeuner c’est pas possible autrement, attaquent violemment la maison blanche au gentil président des USA. Après un assaut éclair/nawesque qui a anéanti les milliers de gardes du corps plus incompétents les uns que les autres, les vilains méchants asiatiques (ils sont fourbes aussi) tiennent le président en otage.

Mais c’était sans compter sur Mike Banning, le super agent invincible bidule. Ce surhomme va sauver le président, son fils, le monde et l’univers des terroristes communistes bridés. Bon. On a bien bien compris. La connerie atomique irradie (hihihi) cet actioner mongolo et (un peu) caricatural. C’est un spectacle consternant. Nan mais comment peut-on produire encore ce genre de films blindés de patriotisme rance et fascisant? Ce truc transforme les USA en pays rempli de crétins irrécupérables, dangereux et hautement paranoïaques.

Cette purge intergalactique nous est offerte par le grand fournisseur de navets Antoine ‘SHOOTER’ Fuqua. Gerard Butler joue à Steven Seagal qui joue à Chuck Norris qui joue à Jean-Claude Van Damme qui joue à Stallone qui joue à Bruce Willis… Cette ode, pas vraiment poétique,  à la connerie et à la naïveté 80’s est devenue une mode dans le cinéma d’action contemporain. On est loin de la candeur (déjà difficilement supportable) des originaux. Là on baigne en plein cynisme mercantile immonde. En fait nous vivons une erre où les œuvres de Luc Besson et de la Cannon sont devenues des références absolues! Ça fait mal, là…

En salles depuis le 20 mars
2013. USA. Réalisé par Antoine Fuqua. Avec Gerard Butler, Aaron Eckhart, Morgan Freeman…

 

 

Partager