MOVIE MINI REVIEW : Les Bêtes Du Sud Sauvage

MOVIE MINI REVIEW : Les Bêtes Du Sud Sauvage

 

Bienvenue dans la tête d’Hushpuppy, 6 ans, incroyable gamine qui vit avec son père dans le bayou (c’est en Louisiane) et dans un bidonville improbable, le Bassin. Oubliez les grotesques TIDELAND et MAX ET LES MAXIMONSTRES! Voici le conte pour enfants moderne le plus puissant et le plus bouleversant de ces dernières années. Les éléments se déchainent! Une tempête ravage et inonde la plaine où s’est installée cette communauté invraisemblable. Dans les yeux d’Hushpuppy, c’est le signe de la fonte des glaces, de la fin du monde et du retour des terrible aurochs, monstres ancestraux dévoreurs d’enfants!  À la fois conte de fées fantasmagorique et chronique étourdissante de poésie d’un quart monde américain oublié de tous, BEAST OF THE SOUTHERN WILD est avant tout le portrait inoubliable d’une enfant, Hushpuppy (l’incroyable Quvenzhané Wallis). Le réalisme cru s’entrechoque avec le conte initiatique délirant. Et ce cocktail est détonant. D’une naïveté, d’une cruauté et d’une beauté renversante. Le dépaysement est total! On est pas si éloigné du traumatisant WINTER’S BONE. Version magie enfantine quoi ! Et (un peu) plus lumineuse. Quelle poésie sépulcrale et vivifiante bordel! Une ode à la vie! Fantastique…

Sortie en salles le 12 décembre
2012. USA. Réalisé par Benh Zeitlin. Avec Quvenzhané Wallis, Dwight Henry, Levy Easterly…

 

 

Partager