MOVIE MINI REVIEW : Man Of Tai Chi

MOVIE MINI REVIEW : Man Of Tai Chi

Note de l'auteur

MAN-OF-TAI-CHI-02

 

 

 

Ça lui manquait manifestement trop les bastons homériques ‘kung-fu mongolo slow motion style’ de MATRIX. Alors le quinquagénaire Keanu Reeves (vu également dans le super mollason 47 RONIN), il a décidé de réaliser lui-même son film de kung-fu rien qu’à lui! Avec comme art martial mis en valeur, le Tai Chi, le truc des vieux dans les parcs avec leurs mouvements des bras tout lents et tout mous. Mais attention! Le Tai Chi version violente!
Chen, jeune novice, qui a honteusement volé sa coupe de cheveux improbable à un pauvre Playmobil ® sans défense et son regard à une vache normande dépressive, plonge dans le monde torve et trouble des combats underground. Tout ça pour la gloire du Tai Chi et pour sauver le temple hors d’âge de son maître, hors d’âge aussi, des griffes d’immondes agents immobiliers. Il va combattre pour un homme étrange, Donaka Mark (Keanu Reeves en personne!). Mais plus il va affronter d’adversaires plus il va s’éloigner du chemin de la sagesse et de la connaissance tout ça. Comme d’habitude dans ce genre de films quoi!
Pour sa première réalisation, Keanu joue les méchants charismatiques et nous balance un pur produit d’exploitation blindé d’action et d’un peu de philosophie orientale bidule sur le devoir et le destin. MAN OF TAI CHI baigne dans un classicisme sympathique (Keanu est hyper respectueux de son sujet) et un peu beaucoup soporifique. Sa mise en scène manque cruellement d’invention. Les duels s’enchainent gentiment mais la tension ne monte jamais vraiment. Trop scolaire tout ça. Dommage.

En salles depuis le 30 avril
2013. USA/Chine/Hong Kong. Réalisé par Keanu Reeves. Avec Tiger Hu Chen, Keanu Reeves, Karen Mok…

 

 

 

Partager