MOVIE MINI REVIEW : Nos Héros Sont Morts Ce Soir

MOVIE MINI REVIEW : Nos Héros Sont Morts Ce Soir

Note de l'auteur

 

 

 

Les super stars du catch made in France. Et made in 60’s!!! Cette décennie fantasmée où l’Ange Blanc (le Santo français mais malheureusement sans la fantastique filmographie nanarde) régnait en maître sur une France naïve et gaulienne… David Perrault, pour son premier film, a décidé de faire revivre ces glorieux lutteurs aux noms débordant de poésie brut et populaire (le Bourreau de Béthune, le Petit Prince, le tigre de la lutte… Et ouais, ces gars ont vraiment existé!!!).
1963. Revenu un peu timbré de la guerre d’Algérie, Victor, gros nounours mal dégrossi, retrouve son ami Simon, catcheur professionnel (son pitit nom de scène à lui c’est Le Spectre) et va plonger dans les tréfonds de ce sport-spectacle invraisemblablement populaire. Victor devient l’Equarisseur de Belleville, super méchant au masque noir… Et ce personnage de vilain va le faire plonger dans la folie…
Avec NOS HÉROS SONT MORTS CE SOIR, on se ballade dans un musée fantasmagorique et nostalgique. David Perrault nous offre un voyage dans le temps et dans l’histoire du film noir français et américain. Du génialissime NOUS AVONS GAGNÉ CE SOIR (film de boxe bouleversant signé Robert Wise) à L’HOMME AU MASQUE DE CIRE d’André de Toth en passant par les univers de Melville, Godard (coucou A BOUT DE SOUFFLE), Becker (Jacques pas l’autre), Dassin (Jules pas l’autre) et tant d’autres (coucou à l’immense James Cagney aussi)… Cette tentative de concilier cinéma populaire et cinéma d’auteur est la grande force de ce film. Comme imaginer Ventura dans un Godard… Mais Perrault se perd aussi dans une reconstitution fétichiste à la limite de la caricature. On ne sort jamais vraiment de l’exercice de style branché à la AMER. Heureusement les deux héros, Denis ‘INGLOURIOUS BASTERDS’ Mennochet et Jean-Pierre Martins sont sensationnels! Ils portent le film sur leurs (très) larges épaules. Clones fragiles des Gabin et Ventura, leur amitié profonde et mortifère est inoubliable. Un shoot de nostalgie pure et fraiche et mélancolique…

En salles depuis le 23 octobre
2013. France Réalisé par David Perrault. Avec Denis Ménochet, Jean-Pierre Martins, Constance Dollé…

 

La super critique à Raymond, c’est par là!

 

 

 

Partager