MOVIE MINI REVIEW : Parkland

MOVIE MINI REVIEW : Parkland

Note de l'auteur

 

 

 

Parkland Memorial Hospital, novembre 1963. Deux hommes assassinés vont agoniser presque dans la même salle d’opération de cet hôpital. Deux hommes légendaires au destin lié pour l’éternité. John Fitzgerald Kennedy et Lee Harvey Oswald. Mais PARKLAND ne raconte pas leur histoire. Enfin, pas directement. PARKLAND nous fait découvrir la vie de quelques personnes, témoins anonymes et, malheureusement pour eux, privilégiés de ces événements historiques. D’Abraham Zapruder (le plus connu), l’homme qui filma l’assassinat, à Charles Carrico, jeune interne qui tenta de sauver les deux hommes, en passant par Robert Oswald, frère de Lee ou encore les innombrables agents secrets tournoyant autour de Kennedy. Ces micro destins individuels nous plongent au cœur de ce cataclysme et de ses répercussions sur un pays tétanisé !
Peter Landesman se garde bien de prendre parti quant aux multiples théories plus ou moins complotistes qui se baladent dans la presse, sur internet et dans l’inconscient collectif. PARKLAND se veut le plus neutre possible. Pour le meilleur (ce film choral est un tourbillon archidocumenté magnifique et émouvant) et aussi pour le pire (la froideur clinique de la mise en scène et le foisonnement délirant des personnages nous empêchent de plonger aussi profondément qu’on le voudrait dans cette aventure humaine hallucinante). Mais la simplicité et l’originalité incroyable des anecdotes intimes (qui font elles aussi partie de la grande histoire) font de PARKLAND un film passionnant.
Hollywood, toujours aussi traumatisé, revient très régulièrement, et à chaque fois avec un point de vue original, sur cet instant fondamental de l’histoire des USA dont on commémore les 50 ans cette année.
On oublie le mystère et la personnalité plus que trouble de Kennedy. Ça fait du bien un peu de simplicité et de classicisme de temps en temps…

En salles depuis le 2 octobre
2013. USA. Réalisé par Peter Landesman. Avec  Zac Efron, Paul Giamatti, Billy Bob Thornton…

 

 

 

Partager