MOVIE MINI REVIEW : Players

MOVIE MINI REVIEW : Players

Note de l'auteur

 

 

 

Mix clinquant et friqué de WALL STREET d’Oliver Stone, ROUNDERS (LES JOUEURS) de John Dahl et THE FIRM de Sydney Pollack, PLAYERS bouffe goulument à tous les rateliers cinématographiques. Et n’importe comment évidement! Brad Furman (réalisateur du crétin LA DÉFENSE LINCOLN) essaye désespérément de faire jeune et moderne avec son thème à la mode (le poker en ligne, ses ravages et ses magouilles et ses zilliards de dollars) mais il nous balance au final rien d’autre qu’un thriller arthritique qui fleure bon les paresseuses 90’s…
Richie (l’inexpressif Justin Timberlake), jeune bouffon/étudiant génial (bien sûr) s’ennuie à la fac. Il se met à bosser avec son idole Ivan Black (l’endive transgénique Ben Affleck en mode grosse feignasse de sa race), magnat du poker en ligne exilé au Costa Rica. Les $$$ pleuvent, le jeune bouffon tripote les pamplemousses de la courgette mutante Gemma Arterton (toujours dans les bons coups celle-là). C’est le paradis quoi! Mais l’est-ce vraiment, hein?
PLAYERS est une putain d’autoroute narrative, apathique et inconsistante. On est devant un DTV de luxe, filtré à en devenir aveugle. Un produit hollywoodien insipide comme tant d’autres. Tout est tellement prévisible. À quoi peuvent bien servir ce genre de bides programmés? Mystère…

En salles depuis le 25 septembre
2013. USA. Réalisé par Brad Furman. Avec Ben Affleck, Justin Timberlake, Gemma Arterton…

 

 

 

Partager