MOVIE MINI REVIEW : Promised Land

MOVIE MINI REVIEW : Promised Land

Note de l'auteur

 

 

 

Une Amérique de carte postale! Magnifique, rurale, pauvre et fière.
Dans un bled paumé de Pennsylvanie débarque un étrange duo. Steve (Matt Damon) et Sue (Frances McDormand). Ces deux représentants qui travaillent pour une compagnie gazière viennent vendre l’extraction du gaz de schiste et promettre le déferlement d’un ouragan de zillions dollar$ sur ces fermiers perdus dans le quart-monde. Mais un jeune militant écolo-tête-à-claques (pléonasme ou quoi?) va venir troubler l’opération.
Matt Damon et John Krasinski (vu dans la version US de THE OFFICE) sont à l’origine de cette fable écolo et humaniste plus subtile qu’elle en a l’air. Alors que l’on pourrait s’attendre à une charge lourdingue et manichéenne contre le monstre industriel désincarné et déshumanisant que sont devenues les grandes multinationales bidules, THE PROMISED LAND reste au plus prêt de ses personnages. Gus Van Sant ne tombe pas dans l’idéologie idiote et manipulatrice. Tous ses protagonistes sont sidérants de réalisme et d’humanité. THE PROMISED LAND est la chronique désenchantée et lumineuse d’une guerre économique qui ne porte pas son nom. C’est magnifique. Ce morceau de pure Americana est bouleversant. Bon. Ce truc est quand même une autoroute émotionnelle et didactique qui défend avec finesse et conviction les idées politiques de Matt Damon. Mais Gus Van Sant s’en fout un peu de la politique. C’est le portrait humaniste d’un salaud malgré lui et de cette communauté rurale qui l’intéresse. Et il la peint avec une sincérité et une empathie étourdissante. C’est le genre de film qui vous redonne foi en l’humanité… Mais c’est rien que du cinéma tout ça… Le monde réel est bien plus sombre…

En salles depuis le 17 avril
2012. USA. Réalisé par Gus Van Sant. Avec Matt Damon, John Krasinski, Frances McDormand…

 

 

 

Partager