MOVIE MINI REVIEW : R.I.P.D. Brigade Fantôme

MOVIE MINI REVIEW : R.I.P.D. Brigade Fantôme

Note de l'auteur

 

 

 

Dans quelle cellule morte du plus décomposé des cerveaux desséchés par l’overdose de cocaïne du plus pervers et paresseux des producteurs hollywoodiens a bien pu germer cette idée moisie qui sent bon le produit pour nettoyer les photocopieuses. Adapté d’un comic boom US de chez Dark Horse, voici R.I.P.D. ou la rencontre caricaturale et pas du tout fortuite entre MEN IN BLACK et GHOSTBUSTERS!
Boston. Un jeune flic de la police (Ryan ‘J’enquille les pires navets US du moment genre GREEN LANTERN ou X-MEN ORIGINS : WOLVERINE mais au moins j’ai tripoté les nichons à Scarlett’ Reynolds) est abattu par son équipier (Kevin ‘mais qu’est-ce que je fout là?’ Bacon). Une fois mort, il est engagé de force au R.I.P.D., police de la mort qui pourchasse les défunts récalcitrants restés sur Terre.
Pour le pire et le meilleur, il n’y a pas la moindre début de commencement de surprise dans ce truc! C’est une autoroute narrative pépère, une ligne droite éternelle où l’on se sent bien au volant de notre décapotable cérébrale. Malgré quelques scènes visuellement étourdissantes (le héros décédé se baladant dans une image arrêtée à la fois tarée et poétique) on s’ennuie poliment. Le plus déroutant dans tout ce rien sympathique vient du casting, outre le grand Kevin Bacon, l’immense Jeff Bridges cabotine comme un surdingo en vieux cow-boy texan/bombasse californienne.
R.I.P.D. est un produit marketing, un high concept mou du genou comme on en voit trop. C’est pas désagréable. Ça manque juste d’un minimum d’ambition, tant scénaristique (on s’en bas grave les steaks de ce qui se passe) qu’au niveau de la mise en scène (Robert ‘RED’ Schwetke avait de quoi s’amuser un peu mais, c’est con, il a oublié son talent à la maison). C’est tellement rien ce film qu’on arrive même pas à le détester…

En salles depuis le 31 juillet
2013. USA. Réalisé par Robert Schwentke. Avec Jeff Bridges, Ryan Reynolds, Kevin Bacon…

 

 

 

Partager