MOVIE MINI REVIEW : Red Dawn

MOVIE MINI REVIEW : Red Dawn

Note de l'auteur

 

 

 

Alors comme ça la gentille et puissante Amérique se fait défoncer la tronche en 5 secondes 36 centièmes chrono par la méchante et minable Corée Du Nord ! On y croit les gars (défense de rire) !!!
Et on dit coucou au remake insensé du taré et fondamentalement 80’s RED DAWN (1984, l’époque de la Guerre Froide, la vraie, celle qui faisait  vraiment peur) écrit et réalisé par ce grand malade de John Milius. Là on est en 2012 et les ennemis de l’Amérique font quand même un peu pitié. OK. Bon. La Corée du Nord envahit les USA (il pleut littéralement des Coréens, défense de rire j’ai dit !) et un troupeau de teenagers mongolos va se transformer en guérilleros sanguinaires. Vivent les USA ! Vive la guerre ! Vive la mort ! Et vive la connerie nationaliste et cinématographique !
John Milius était parvenu a atteindre un improbable équilibre avec son RED DAWN à lui. Un film où les envahisseurs s’humanisaient au fur et à mesure que les résistants plongeaient dans l’inhumanité et la violence aveugle. Bref le RED DAWN de 1984 était beaucoup moins crétin qu’il en avait l’air même s’il l’était quand même un peu beaucoup.
2012 n’est manifestement pas l’année de la finesse (et ouais ce truc a mis un temps fou pour arriver en France et c’est jamais bon signe) et Dan Bradley oublie toute subtilité avec son remake complètement débile. On est plus proche du stupide WHEN THE WAR BEGAN  que de l’original. Ce RED DAWN 2012 est un spectacle d’une idiotie atomique ! Les wolverines (c’est le nom du groupe) philosophent sur le devoir et les responsabilités au clair de lune entre deux gunfights filmés avec des moignons de pieds… Quel torrent d’inepties… Quel océan de patriotisme mongolo et limite dangereux ! Quelle purge invraisemblable… Risible quoi !

En salles depuis le 28 août
2012. USA. Réalisé par Dan Bradley. Avec Chris Hemsworth, Josh Peck, Josh Hutcherson…

 

 

 

Partager