MOVIE MINI REVIEW : Upside Down

MOVIE MINI REVIEW : Upside Down

Note de l'auteur

 

 

Un jeune crétin du monde du plancher tombe éperdument amoureux d’une blondasse du monde du plafond… On dit bonjour à UPSIDE DOWN, un délire fantastico-romantico-mongolo réalisé par l’argentin d’Argentine Juan Diego Solanas. OK… Donc deux planètes plates (tout va bien, c’est la fête aux neurones chez les scénaristes) vivent côte à côte, enfin l’une en dessous de l’autre, avec une espèce d’immeuble de bureaux gigantesque comme lien entre les deux mondes.
OK, le pitch est spectaculairement débile. UPSIDE DOWN c’est un peu les ROMEO ET JUILETTE de l’apesanteur cosmo-planétaire inversée quoi! Bref c’est spectaculairement nanardeux! Passé l’élément fantastique assez bien rendu (c’est visuellement bien foutu), UPSIDE DOWN n’est qu’un mélo idiot de plus. Jim Sturgess (vu dans le génial HEARTLESS) et la délicieuse Kirsten Dunst (MARIE ANTOINETTE, SMALL SOLDIERS) jouent aux amoureux impossibles de l’extrême de la théorie de la gravitation de la pomme à Isaac Newton. UPSIDE DOWN n’est rien qu’une rom-com de plus… Horriblement prévisible et désespérément superficielle… Et bien débile aussi… Ça dégouline de mièvrerie et de bons sentiments sucrés de tout partout. Quel torrent de conneries… Ça devrait être interdit d’être aussi naïf de nos jours!!! Pitoyable quoi…

En salles depuis le 1er mai
2012. Canada/France. Réalisé par Juan Diego Solanes. Avec Jim Sturgess, Kirsten Dunst, Neil Napier…

 

 

 

Partager