MOVIE MINI REVIEW : White House Down

MOVIE MINI REVIEW : White House Down

Note de l'auteur

 

 

 

Si votre cerveau a survécu au torrent de connerie cinématographique déversé par LA CHUTE DE LA MAISON BLANCHE, préparez-vous à son clone dégénéré (si si c’est possible), WHITE HOUSE DOWN. Deux fois le même film (avec le même titre en anglais et français par chez nous autres) la même année par deux des pires réalisateurs hollywoodiens, Antoine ‘SHOOTER’ Fuqua et Roland ‘2012’ Emmerich. Ça récure les cellules grises au chalumeau…
Bon, cette fois, c’est pas les immondes Coréens du nord qui attaquent (comme dans l’immonde RED DAWN) mais des vilains traîtres américains de l’intérieur. Heureusement, un jeune bouffon (le concombre aussi musclé qu’écervelé Channing Tatum), super flic qui parle aux écureuils et qui se trouvait là par hasard avec sa super fifille fanatico-patriote jusqu’aux yeux, va sauver le président, butter tous les méchants et exterminer tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à un neurone à des milliers de kilomètres à la ronde.
La connerie patriotique la plus délirante brûle de mille feux. Roland Emmerich nous balance un avatar proprement dégueulasse (et blindé de gags mongolos) des pires actionners des 90’s qui ont pompé n’importe comment le DIE HARD à John McTiernan. Emmerich déploie toute sa colossale et légendaire finesse. Ce truc est encore pire que les pires bidules patriotico-triso-fascisants de la Cannon Group avec Chuck ‘INVASION USA’ Norris ou les ersatz dégueulasses avec  Jean-Claude Van Damme et Steven Seagal genre PIÈGE EN HAUTE MER pour arriéré mental. Il faut voir ces deux crétins Tatum et Foxx pulvériser du méchant en s’envoyant des punch lines moisies. Tant de patriotisme répugnant (on est carrément dans le fanatisme aveugle), tant de connerie décomplexée et d’humour pas drôle… Roland Emmerich s’est carrément surpassé là…
Comment dire ça sans devenir fou, mais y se passe quoi dans la tête des gens qui ont collaboré à ce truc ? Parce que là, c’est juste interdit… Et quel final incroyable… Tant de crétinisme naïf (littéralement fascisant), ça fait très très peur…

En salles depuis le 4 septembre
2013. USA. Réalisé par Roland Emmerich. Avec Channing Tatum, Jamie Foxx, Maggie Gyllenhaal…

 

 

 

Partager