Music Mini Review : Cut Copy – Free Your Mind (Modular)

Music Mini Review : Cut Copy – Free Your Mind (Modular)

Note de l'auteur

Si la grisaille et le froid semblent s’installer durablement chez nous (/Lordy Baudin), ce n’est pas le cas dans l’hémisphère Sud. Et quoi de mieux que le début de mois de novembre pour le quatuor australien de Cut Copy pour débarquer avec leur Free Your Mind ?

Finalement, la recette de cet album est assez simple : prendre des rythmiques généreuses de acid house du début des années 1990 (qui a engendré le second « Summer of Love ») et y ajouter des références harmoniques ou en paroles au psychédélisme du premier Summer of Love, celui-ci baba cool. Cut Copy effectue sa génération à grands coups de patches de synthé subliminaux, qui donnent lieu à l’album le plus abouti et cohérent du groupe, et un « revival » assez futé. « Free Your Mind » le titre est donc tout un programme : beats enivrant sur lequel tournoie des accords de piano estivaux et les chœurs de Dan Whitford et consorts.

Free Your Mind c’est donc un trip assez tribal et entêtant, avec des incursions dans la pop vintage sur le tubesque « We Are Explorers ». Ce titre est un modèle simple et funky duquel auraient dû s’inspirer leurs compatriotes d’Empire of The Sun pour leur second opus.

Les boîtes à rythme s’éloignent un peu de l’oeil du cyclone sur la deuxième moitié, notamment avec « Dark Corners and Mountain Tops », qui ressort la batterie live et les sirènes stridentes. Même si Dan Whitford n’a pas la voix la plus charismatique ni unique de la scène actuelle, les arrangements et son goût pour les mélodies légères portent des titres comme « Take Me Higher » vers les pics annoncés. De plus, le travail sur les harmonies reste plus que correct. Le BPM change assez peu suivant les titres, ce qui aide à faire passer l’album d’une traite. On le termine pieds nus d’ailleurs avec « Walking In The Sky », dont les paroles planantes sont tout sauf plombées par un refrain taillé pour les stades. Bref, en gardant le cap de leurs influences et en chiadant leurs arrangements, Cut Copy signe un des albums electro les plus péchus, ensoleillés, et recommandables de 2013.

Play It : We Are Explorers, Footsteps

Skip It : In Memory Capsule, Mantra (et les interludes)

 

Partager