Music Mini Review : OST 300: Rise of an Empire, de Junkie XL

Music Mini Review : OST 300: Rise of an Empire, de Junkie XL

Note de l'auteur

300 Rise of an Empire OST
On s’en doutait grave. Compte tenu du sujet, le score de 300: Rise of an Empire pouvait difficilement être un moment de pure poésie. Ajouté à cela le nom de Junkie XL, on était en droit de s’attendre au pire et on l’a eu.

Pourtant, il y eu aussi de l’espoir. Aussi dingue que ça puisse paraître, le 1er titre, History of Artemisia, augurait quelque chose de relativement rigolo dans le genre super bourrin. Pas forcément super original, mais assez efficace et finalement pas complètement crétin dans sa composition.

Sauf que voilà, passé ce morceau, on déchante très vite. Marathon nous jette à la face le douloureux souvenir de l’odieux score de Tyler Bates sur 300 premier du nom et le truc sombre dans le cliché insupportable avec tout ce qu’il faut de youloulou, de tambours du Bronx et de dubstep. Le mec tente même de pomper Peter Gabriel et son matriciel Passion (Queen Gorgo), mais ça part tellement en sucette que ça en devient pitoyable.

Même la reprise du thème, qui semblait plutôt rigolo de prime abord, fatigue carrément au bout d’un moment. On voit bien que c’est la seule idée que monsieur XL a su poser et que le reste consiste à faire mumuse chez tonton Zimmer et tous ses supers sons.

D’ailleurs, pour la petite histoire, Junkie a fait des musiques additionnelles sur Man of Steel (probablement des boums et des ptoings). Sur 300: Rise of an Empire, il travaille avec Nick Glennie-Smith, chef d’orchestre attitré depuis toujours du grand manitou en personne. A part ça le monde est tout petit.

Partager