• Home »
  • CINÉMA »
  • Music Mini Review : OST How to Train Your Dragon 2 de John Powell (Sony Classical)
Music Mini Review : OST How to Train Your Dragon 2 de John Powell (Sony Classical)

Music Mini Review : OST How to Train Your Dragon 2 de John Powell (Sony Classical)

Note de l'auteur

OST Dragons 2

 

En quelques années John Powell est devenu le compositeur exclusif de la presque totalité des films d’animations, hors Pixar. Shrek, Ice Age, Kung Fu Panda, Horton, Robots, Rio et évidemment Dragons, tous lui sont passés par les mains. Un monopole d’autant plus remarquable que le compositeur a toujours su rester discret et laisser sa musique parler pour lui. Même s’il ne fut pas toujours au sommet de sa forme, il faut quand même convenir que sans lui, les scores de ces films auraient probablement terminé entre les mains d’un clone sans intérêt et qu’il est pour l’instant le seul dont Hans Zimmer fut presque forcé de reprendre les thèmes pour Kung Fu Panda 2, et rien que ça, ça force grave le respect.

S’il a su s’imposer de cette manière, c’est surtout parce que John Powell est tout de même un sacré bon compositeur et il le prouve une nouvelle fois avec Dragons 2. Evidemment, on pourrait aller chercher la petite bête et dire que ce qu’il fait reste tout de même très classique, voire parfois un peu plan-plan. Oui, si Powell est aussi à l’aise dans le dessin animé, c’est sans doute parce que le terrain est très balisé et qu’il n’hésite pas à utiliser des clichés musicaux bien éculés comme le biniou (même si on est chez vikings, mais bon c’est pas grave), les clochettes et les chœurs.

Mais prenez par exemple Hiccup The Chief – Drago’s Coming et voyez comment il passe d’un début un peu mou à une valse ample et majestueuse de toute beauté. Presque tout Powell est dans ce morceau, des clichés certes, mais aussi et avant tout de la vraie musique de film. Un peu plus loin, voyez comme il se permet un mini pompage de Pirates des Caraïbes, mais en y ajoutant une simple petite touche de trompettes en contrepoint pour ensuite passer aux flûtes. Classique certes mais terriblement efficace. Ça bouge, ça virevolte, ça foisonne, c’est John Powell dans ce qu’il fait de mieux.

Tout le reste du score de Dragons 2 est d’ailleurs du même tenant. C’est l’avantage avec Powell, même si l’on n’est jamais vraiment surpris, on reste quand même vachement sous le charme et l’on est bien content qu’il soit là pour offrir de véritable moment de musique à nos chers petits bambins.

 

Partager