Music Mini Review : OST McCanick, de Jóhann Jóhannsson (Milan)

Music Mini Review : OST McCanick, de Jóhann Jóhannsson (Milan)

Note de l'auteur

Grand lauréat du Top Score 2013Jóhann Jóhannsson avait fait une entrée fracassante avec Prisoners et sa magnifique partition sous influence liturgique et contemporaine. Même si le compositeur n’atteint pas tout à fait l’excellence de son précédent score, il réalise néanmoins avec McCanick un tir groupé très impressionnant.

Le fait est que la structure du score de McCanick est peut-être moins évidente que celle de Prisoners et que ce n’est qu’en fin de disque que l’on est à même de comprendre l’ensemble. Jóhannsson met presque 6 morceaux à rentrer vraiment dans le vif du sujet. Même si la majorité d’entres eux sont impeccables, le 3ème, Payphone, aborde un thème aux arrangements peut-être un poil facile.

Ce n’est que sur Chase – Apartment to Subway que le compositeur nous présente ce qui constitue le cœur de sa partition. Ce thème, que nous intitulerons Chase, est une idée aussi simple que géniale. Une succession de trois ou quatre petites croches autour de laquelle s’articule toute la partie centrale du disque. Il est d’ailleurs fascinant de voir jusqu’à quel point Jóhannsson peut alors réduire son instrumentation et jouer uniquement sur la ponctuation.

Cette étape passée, Jóhannsson peut reprendre en toute quiétude toutes les idées qu’il a posées avant et le côté peut-être un peu désordonné du début prend ici tout sa valeur. Car McCanick est construit comme une sorte de carte à jouer : deux parties similaires, mais inverses, qui s’orientent autour d’un pivot central. Niveau structure, c’est quasiment du jamais vu et même si ce score est un tout petit peu en dessous de celui de Prisoners, il confirme néanmoins l’énorme talent de Jóhann Jóhannsson.

 

Partager