Music Mini Review : OST Nebraska, de Mark Orton (Milan)

Music Mini Review : OST Nebraska, de Mark Orton (Milan)

Note de l'auteur


Le problème de l’Americana en musique, c’est qu’on tourne assez rapidement en rond. A moins d’avoir une idée de génie qui permette au compositeur de repartir de plus belle, la formation restreinte qu’exige ce type de musique (country, folk) fait que cette dernière devient quelque peu rébarbative au bout d’un moment.

Et pourtant, Mark Orton ne manque pas de savoir faire et le score de Nebraska est la preuve que lorsqu’on y met vraiment du sien, on peut sortir une partition tout à fait honorable, voire même remarquable par moment. Mais sa volonté de rester à tout prix dans un type d’instrumentation fait qu’il se ferme à des possibilités d’arrangements qui auraient pu être salvatrices.

Il y a des titres où cette orchestration fonctionne à merveille, comme sur Bill ou Diminished Capacity, dont la structure est suffisamment cohérente et pensée pour que l’ensemble soit suffisant. A ce titre, c’est en fin de compte les titres les plus minimalistes (Herbert’s Story, Seaone, Immigration, The Old House) qui fonctionnent le mieux. Leurs simplicités de composition et de production suffisent à faire mouche.

C’est dans les morceaux peut-être un peu plus chargés comme Their Pie ou Magna Carta que l’effet de répétition se fait le plus sentir. Orton fait l’erreur d’emprisonner ses idées dans la rigidité d’une structure pop (couplet/refrain) là où justement il aurait pu lâcher prise et développer une idée harmonique jusqu’au bout plutôt que de chercher à la structurer. Nebraska reste néanmoins un jolie score, authentique, humble et sincère, ce qui est déjà pas mal compte tenu de l’exercice.

 

 

Partager