• Home »
  • CINÉMA »
  • Music Mini Review : OST Robocop, de Pedro Bromfman (Sony Classical)
Music Mini Review :  OST Robocop, de Pedro Bromfman (Sony Classical)

Music Mini Review : OST Robocop, de Pedro Bromfman (Sony Classical)

Note de l'auteur


On aurait pu s’en douter, le score de Robocop de Pedro Bromfman ne brille pas par son originalité. Outre un petit clin d’œil complètement anecdotique au thème de Basil Poledouris (Title Card), le reste est comme prévu ultra convenu et forcément fatiguant. Il y a quelques sons ici et là pas trop mal foutus, mais l’ensemble est tellement au ras des pâquerettes que ça ne vaut pas vraiment le coup de s’y attarder.

Et puis tout à coup, sans prévenir, déboule Calling Home. Un morceau expérimental où l’on croit reconnaître certaines sonorités typiques des albums ambient de David Sylvian. On passe quelques titres super lourdingues, et paf ! Voilà qu’il nous remet ça sur If I Had a Pulse. C’est rare de tomber sur des ovnis de ce type en plein milieu d’un score. En général, on reste quand même dans le même « style » tout du long. Mais ces deux titres n’ont tellement rien à voir avec le reste que ça pousse à l’interrogation.

De deux choses l’une, soit c’est un assistant qui s’est tapé un délire dans son coin, soit Bromfman essaie de nous faire passer un message. Mais lequel ? Je ne suis pas celui que vous croyez ? On m’a forcé à faire le clone ? David Sylvian, vous êtes mon seul espoir ? Reste que ces deux titres montrent que Pedro Bromfman est capable de proposer autre chose que de la soupe pour blockbuster. On comprend aisément que le monsieur ait envie de réussir à Hollywood et que pour le moment, il s’agit de brosser les cravates dans le sens du poil. Mais il ne serait pas inintéressant qu’il puisse, dans un futur relativement proche, explorer cette autre facette. Encore faut-il tomber sur le bon projet.

 

 

Partager