• Home »
  • CINÉMA »
  • Music Mini Review : OST The Theory of Everything de Johann Jóhannsson (Backlot Music)
Music Mini Review : OST The Theory of Everything de Johann Jóhannsson (Backlot Music)

Music Mini Review : OST The Theory of Everything de Johann Jóhannsson (Backlot Music)

Note de l'auteur

The Theory of Everything OSTJe vous avais fait part il y a quelques temps déjà de mon désir de voir un jour débouler un digne successeur au regretté Richard Robbins. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’en écoutant les premières mesures de Cambridge, 1963, le morceau d’ouverture du score de The Theory of Everything, de voir que ce rôle pourrait bien échoir à Johann Jóhannsson. Bien sûr, il me restait à vérifier certaines petites choses, mais ça commençait suffisamment bien pour que je sorte mon tout nouveau Robbinsomètre, un instrument de mesure au calibrage absolument parfait, fleuron de la toute puissante technologie martienne.

Malheureusement et trois fois hélas, Jóhannsson se plante là où maints compositeurs avant lui se sont aussi plantés. En voulant introduire une notion dramatique à sa partition, il commet l’erreur de rajouter des couches à sa mélodie principale, et d’alourdir ainsi son propos, là où Robbins aurait sans doute opté pour un changement de tonalité aussi salvateur qu’inattendu.

Le reste de la BO souffre du même problème, tout comme bon nombre de scores du même type (au hasard, The Imitation Game de Desplat). Jóhannsson choisit systématiquement la voie de l’académisme. Ce n’est pas désagréable à écouter mais c’est tellement convenu qu’au bout d’un moment on s’emmerde quand même un peu. Même si le compositeur s’autorise parfois à quelques moments de grâce (Collapsing Inwards), il n’offre rien de bien nouveau pour ceux qui connaissent déjà son travail sur Prisoners et McCannick.

C’est en fait le manque d’audace qui fait terriblement défaut à ce type de score. C’est d’autant plus étrange que c’est justement l’audace qui est bien souvent au centre même de l’histoire qui nous est contée et la BO. A ce sujet, les deux scores, The Theory of Everything comme The Imitation Game ont été nommés aux prochains Oscars. Après tout dans Academy Awards, il y a le mot académie… si vous voyez ce que je veux dire, suivez mon regard, je dis ça, je dis rien, hm hm hm, pom pom pom, la saison des grosses pommes…

Partager