• Home »
  • CINÉMA »
  • Music Mini Review : OST Transcendence, de Mychael Danna (WaterTower Music)
Music Mini Review : OST Transcendence, de Mychael Danna (WaterTower Music)

Music Mini Review : OST Transcendence, de Mychael Danna (WaterTower Music)

Note de l'auteur

Transcendence OSTIl y a beaucoup de choses dans le Transcendence de Mychael Danna. Des sons à foison, des influences diverses, des trucs vachement bien et des trucs nettement moins bien. C’est l’inconvénient d’une famille comme les Danna (son frangin, c’est pareil), on ne sait jamais à quoi s’attendre. Mychael est capable de nous pondre des trucs magnifiques comme Truman Capote ou Moneyball, et des trucs super insipides comme Life of Pi. Sauf que sur ce coup-ci, ben il nous fait un peu des deux et il faudrait presque se taper sa discographie entière pour vraiment savoir où placer Transcendence.

Par exemple, si la multiplicité des genres et des influences utilisés peut paraître comme un atout, elle donne aussi l’impression que le compositeur tâtonne. A sa décharge, il s’agit là de son premier blockbuster SF, alors on comprend que le bonhomme soit prudent. De plus, lorsque l’on sait que le réalisateur, Wally Pfister, n’est autre que le directeur photo attitré de Chris Nolan (lui-même producteur exécutif), on voit sans mal pourquoi le père Danna se sent obligé de nous envoyer des petites pointes Zimmeriennes ici et là.

Mais on voit bien aussi que c’est pas trop son truc. S’il parvient à donner le change sur la majeure partie du score – et à montrer qu’on peut emprunter sans forcément faire exactement la même chose – certains passages, notamment sur la fin du disque, laissent franchement à désirer. Voir Mychael Danna se plier ainsi au dictat de l’Empire du Z, alors qu’il nous avait habitué à justement toujours refuser l’évidence (8mm), est pour le moins décevant. Peut-être n’aurait-il jamais dû quitter les rives du film indépendant.

Mais il faut être honnête. Malgré quelques passages malheureux, le score de Transcendence reste de bonne facture et j’en connais beaucoup qui devraient suivre son exemple.

 

Partager