Music Mini Review : OST Under The Skin de Mica Levi

Music Mini Review : OST Under The Skin de Mica Levi

Note de l'auteur

OST Under the SkinIl arrive qu’au détour de deux BO épuisantes de blockbuster mous, on tombe par hasard sur un score qui serait sans doute passé inaperçue si le nom de sa compositrice n’était pas venu sonner les cloches de la puce coincée dans l’oreille de votre serviteur. Si le nom de Mica Levi peut ne rien évoquer à priori, celui de Micachu est en revanche nettement plus connu puisqu’elle nous avait gratifié d’un album fort rigolard en 2009, l’excellent Jewellery. Et bien la voilà qui nous signe sa première BO avec Under The Skin le prochain film de Jonathan Glazer (Birth) et c’est une sacrée putain de bonne surprise.

Abandonnant un moment ses rythmiques rageuses et ses guitares timbrées, Mica Levi revient à son instrument de prédilection, le violon, et nous livre un score aussi minimaliste qu’effroyablement efficace. En alliant des sons de violons improbables au beat lancinant d’une boite à rythme d’outre tombe, la mère Levi parvient à nous projeter dans un univers terriblement original et en même temps très personnel. Ceux qui connaissent Micachu ne seront pas surpris par le côté expérimental du score d’Under The Skin. En revanche, ils seront sans doute étonnés de la maîtrise dont Mica Levi fait preuve sur ce score.

Car c’est surtout dans l’équilibre constant entre chacun des trois éléments (sample, violon, boite) que la compositrice impressionne. Elle évite le piège de la BO qui tourne en rond et utilise son thème principal comme une menace. Une menace d’abord très présente, mais qui s’éloigne peu à peu pour revenir de façon quasi tétanisante sur Death, ce qui lui permet de reprendre les éléments proposés en tout début de disque avec Alien Loop et ainsi former une boucle presque parfaite avec le premier morceau Creation.

Nombreux sont les musiciens venus de la pop qui se plantent magistralement lors de leur passage en section bande originale de film. Souvent parce qu’ils veulent trop en faire. Mais en restant parfaitement humble et complètement dans son registre, Mica Levi réussi son examen d’entrer haut la main et nous livre avec Under The Skin, un score dont on n’est pas prêt de se lasser.

 

Partager