Naruto, le retour du ninja prodige en jeu vidéo

Naruto, le retour du ninja prodige en jeu vidéo

Naruto est de retour le 8 mars prochain dans Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 3 sur PS3 et Xbox 360. Voilà plus de 10 ans que le petit ninja de Konoha sévit en manga, en anime* et en jeu vidéo, alors il était plus que temps de faire un petit retour sur cette magnifique épopée.


 

La Genèse de la franchise

 

Naruto Uzumaki à ses débuts

Naruto Uzumaki – personnage crée par Masashi Kishimoto – fait sa première apparition dans le magazine japonais Weekly Shōnen Jump à partir de 1999. Le succès est instantané, ce qui permettra au genre du manga shonen (bande-dessinée japonaise pour jeune garçons) d’avoir sa propre parution dès 2002. Un peu plus tard, c’est au tour de l’anime* de faire son apparition sur la chaîne TV Tokyo. Et comme pour toute licence à succès, les jeux vidéo suivront rapidement.

Les petits français n’ont pu découvrir le phénomène Naruto que suite à l’acquisition des droits par l’éditeur Kana en 2002, puis plus tard sur la chaîne GameOne. Là aussi, succès immédiat : le petit garnement a depuis permis de vendre plus de 175 millions de volumes et demeure la licence phare en terme de chiffre d’affaire en japanimation depuis plus de 10 ans.
 

L’histoire de l’anime

 

Faire face à l’ennemi…

Dans le petit village caché de Konoha, l’apprenti ninja Naruto est un véritable cancre. Dissipé, gaffeur, provocateur, il fait tout pour se faire remarquer. Car Naruto est orphelin et pour une raison inconnue, tous les villageois semblent le détester. Mais le jeune garçon a un grand rêve : devenir le ninja le plus puissant du village : le Hokage.

Pour les détracteurs, Naruto c’est une suite incessante de combats entre les ‘bons’ et les ‘mauvais’ dans un style de dessin-animé à la fois juvénile (humour potache, dessin simpliste), mais qui fait aussi preuve d’une certaine violence physique et morale (il ne faut pas oublier que les japonais n’ont pas les mêmes niveaux de censure sur la violence que nous en Occident). Pour d’autres, les combats ne sont qu’une manière d’apporter du dynamisme et de l’action, le véritable but étant de raconter des histoires personnelles et d’insuffler certaines valeurs fondamentales : respect de ses adversaires, altruisme, don de soi, etc, toutes issues du Bushido**. De plus, l’univers est loin d’être manichéen puisque qu’on apprend souvent au cours des combats que ceux que l’on prenait pour les ennemis sont souvent manipulés ou blessés dans leur âme. Les ‘méchants’ ne sont jamais ‘méchants’ pour rien.

La jeune génération des ninjas de Konoha

Chaque protagoniste rencontré possède un sombre secret qui explique souvent ses motivations. Celui de Naruto nous est révélé dès le 1er tome/épisode et apporte une lumière (pas la totalité) sur son comportement puéril et ses incessantes tentatives pour se faire remarquer par tous les moyens : il souffre énormément de sa solitude. Par la suite, chacun des personnages – bon ou ‘mauvais’ – verra un pan de son passé mis au jour et Naruto est souvent celui qui, par son charisme et son entêtement à vouloir sauver les gens d’eux-même, règle les conflits et trouve des solutions.

La saga Naruto repose donc en grande partie sur cette notion : peu importe son camp, si on croit en quelque chose, il faut se battre de toutes ses forces et si sa cause est juste, on trouvera toujours la force de se relever. Un peu enfantin, mais plein de bonnes valeurs pour les jeunes adolescents.
 

Un phénomène explosif

 
Après 10 ans d’exploitation, Naruto c’est donc plus de 175 millions de mangas et plus de 10 millions de jeux vidéo vendus. En France (qui est le 2e consommateur de japanimation au monde, juste derrière le Japon) : plus de 14 millions de mangas, 3,3 millions de DVD et 1,6 millions de jeux vidéo ! Si vous regardez les tops ventes librairie jeunesse ou DVD jeunesse, vous y trouverez toujours un ou plusieurs Naruto… un véritable phénomène !

Avant son bandeau, Naruto avait des lunettes frontales…

Pour la petite anecdote, l’un des goodies Naruto les plus courus est le bandeau frontal qu’arbore tous les ninjas, avec le symbole de leur village : tous les otakus*** veulent posséder le leur ! Et bien ce bandeau n’existe que parce que le dessinateur – Masashi Kishimoto – en a vite eu assez de devoir dessiner les lunettes frontales de Naruto, longues et pénibles à reproduire. Voilà comment le bandeau frontal de Naruto, puis plus tard celui de tous les ninjas, a été crée.

Je résume : un manga de 62 tomes à ce jour (au Japon parce qu’en France, nous en sommes au tome 57), plus de 500 épisodes pour le dessin-animé, 9 films, plus de 40 jeux vidéo présents sur 10 consoles, des romans et un nombre incalculable de produits dérivés. Dix ans après sa création, Naruto reste en tête des ventes pour les fans du genre, aussi bien en manga qu’en animes (suivit par One Piece et Les Chevaliers du Zodiaque : Hadès). Un sacré succès pour un personnage publié au départ dans un simple magazine de recueils (c’est souvent comme ça qu’on était propulsé la grande majorité des mangas les plus connus aujourd’hui) non ?
 

Une licence qui se prête au jeu vidéo

 

70 personnages jouables !

Depuis 2003, c’est donc pas moins d’une quarantaine de jeux vidéo qui ont été tirés de la licence Naruto (dont une bonne partie n’est jamais sortie des frontières nippones). Principalement des jeux de combat (puisque le style du manga s’y prête) mais aussi des jeux d’aventure-action qui profitent du côté ‘quêtes’, des multiples personnages et des nombreux rebondissements du scénario.

Quant au petit dernier en date – Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 3 – dont une démo a été montrée à la presse la semaine dernière, on ne peut que rester bouche bée devant l’évolution générale de la licence. On passe à 70 personnages jouables (contre 40 dans Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2) et un mode Story qui – en parallèle au manga – va faire un certain nombre de révélations clés au niveau du scénario. Certains reprocheront le côté spoiler de ce mode Story ou trouveront les cinématiques trop longues. Pour ma part j’ai trouvé les vidéos d’une très belle qualité et celà m’a permis de retomber accro… j’ai envie d’en savoir plus.

Combat dantesque face à Kiubi

Mes premières impressions sont donc que ce Naruto Shippuden : Ultimate Ninja Storm 3 devrait contenter les fans de baston grâce à sa maniabilité, son gameplay et son nombre important de personnages jouables. Quand aux adeptes de l’univers de “Shippuden”(2e partie de l’histoire de Naruto), ils auront certainement plaisir à découvrir la suite du scénario, ponctué par des phases de combats dantesques. Et quel plaisir de retrouver Naruto, Sasuke, Kakashi, Gaara et même Rock Lee (qui est à l’honneur d’une autre sortie ce mois-ci sur Nintendo 3DS : Naruto Powerfull Shippuden). J’ai hâte d’avoir le jeu complet entre les mains pour être à même de vous donner un avis plus précis, alors restez dans les parages, car la sortie est prévu pour le 3 mars prochain sur Playstation 3 et Xbox 360 !

* : un anime est un dessin-animé japonais, souvent adapté du manga du même nom. On rencontre aussi souvent le terme AOV, Animated Original Video.

** : Les 9 vertus du Bushido, code d’honneur des arts-martiaux : L’Honneur, La Fidélité, La Sincérité, Le Courage, La Bonté et la Bienveillance, La Modestie et l’Humilité, La Droiture, Le Respect et le Contrôle de soi.

*** : sorte de synonyme de geek, puisqu’il désigne une personne qui consacre beaucoup de temps (et souvent d’argent) à sa passion, sauf qu’ici c’est plutôt pour les mangas et les animes.

Partager