#news Weekly Games #1

#news Weekly Games #1

Nouveau rendez-vous sur le DailyMars ! Pour tenter de coller à l’actualité toujours plus folle du jeu vidéo, voici un récapitulatif de la semaine passée et des principales news que vous auriez peut-être loupées. Annonces, retards ou découvertes, petit tour d’horizon du monde vidéoludique.

L’annonce de la semaine : Darksiders 3

Dans le giron de THQ avant que le studio ne ferme, Darksiders a eu droit à deux épisodes d’envergure sur la précédente génération de consoles. Pour rappel, il s’agit d’un jeu d’aventure lorgnant du côté de Zelda pour le mélange combats/énigmes et la construction en donjon de certains niveaux. L’annonce d’un troisième volet n’est donc pas une surprise. Alors que les deux précédents jeux mettaient en scène War et Death, deux des quatre chevaliers de l’Apocalypse, c’est leur petite sœur, Fury, qui prend la relève, jouant allègrement de son fouet et n’hésitant pas à piquer son design dans à peu près tous les jeux récents mettant en scène une héroïne. Joe Madureira n’assurant plus le production design du titre (occupé sur Battlechasers), c’est THQ Nordic qui s’occupe de ce troisième volet, prévu pour 2018 sur toutes les consoles récentes, sauf la SWITCH.

Sortie de la semaine : Prey

Développé par Arkane Austin et édité par Bethesda, Prey revient de loin. Après un premier épisode développé dans la douleur par Human Head Studios et un second épisode prometteur, mais avorté pour d’obscures raisons, c’est le studio lyonnais Arkane qui reprend le développement de zéro en le délocalisant à Austin pour assurer celui de Disohonored 2 en même temps. Résultat des courses : un FPS au milieu d’une station spatiale envahie de bestioles aliens capables de prendre la forme de n’importe quel objet. Jonglant avec des références évidentes comme Deus Ex, Bioshock ou System Shock pour le système de jeu libre, notre héros pourra autant utiliser des pouvoirs de transformation, pour lui aussi se changer en papier toilette ou utiliser un fusil capable de tirer de la glue n’importe où. Prey aura fort à faire pour convaincre les joueurs, mais on y croit dur comme fer et notre Prof Zikiki national aussi. C’est disponible depuis le 5 mai dernier, sur toutes les plateformes récentes.

Le reste de l’actu

  • La première extension de The Legend of Zelda: Breath of the Wild sur les deux prévues arrive cet été, et son contenu a été dévoilé. On y trouvera pêle-mêle un défi pour les acharnés qui consiste à enchaîner 45 salles remplies de monstres pour accéder à un joli bonus, un coffre caché qui donnera la possibilité d’avoir une téléportation customisée, un mode difficile, une option pour visualiser le tracé des 200 dernières heures du joueur et une compilation de costumes comme le masque de Majora, celui de Twilight Princess ou le déguisement complet de Tingle en spandex vert véritable. Un must have !
  • Le prochain jeu de Remedy (Alan Wake, Quantum Break) ne sera pas une exclusivité et le mystérieux projet P7 est prévu aussi bien sur XBOX ONE que sur PS4. Et c’est 505 Games qui sera chargé de la distribution.
  • Après un Persona 5 consacré comme un excellent épisode, le créateur Katsura Hashino a remercié les fans et a annoncé qu’il quittait la série, en laissant la licence entre les mains de ses plus fidèles collaborateurs ayant déjà bossé sur les précédents épisodes.
  • On savait que la SWITCH cartonnait un peu partout, et la sortie récente de Mario Kart 8 Deluxe n’est pas là pour contredire les faits, puisque le jeu dépasse déjà le million de ventes en trois jours à peine de commercialisation. Pour un jeu déjà sorti sur la précédente console, mais n’ayant pas eu de succès. Comme quoi, il ne faut jamais abandonner.
  • Souvenez-vous : je vous avais parlé d’un projet Kickstarter nommé Prey of the Gods et financé avec succès il y a quelques mois. Mais ce joli petit nom n’est pas au goût de Bethesda, qui a fait comprendre au studio que leur jeu Prey portait le même nom et qu’il serait fâcheux d’avoir deux jeux au nom similaire (même s’ils n’ont rien à voir entre eux). Beau joueur (ou caché sous le bureau en « PLS »), No Matter Studios décide donc de renommer son jeu Praey of the Gods. Justice est faite.
  • L’E3 2017 approche à grands pas et les grands noms ont déjà réservé leur créneau horaire pour les conférences habituelles. EA ouvre le bal le 10 juin à 21 h heure française, suivi de Microsoft le 11 juin à 23 h, Bethesda le 12 juin à 3 h 30 et enfin Sony le 13 juin à 3 h. Encore de belles nuits blanches qui s’annoncent.

Le bonus de la semaine

Limited Run, petit studio qui se charge d’éditer des versions boîte de certains jeux indés, vient d’annoncer qu’il allait rééditer Night Trap, vieux rejeton de l’ère MEGA CD et des fameux jeux FMV (full motion video). Night Trap met en scène des jeunes demoiselles coincées dans une maison envahie par des monstres sanguinaires durant toute une nuit. Kitsch et objectivement mauvais, Night Trap est resté dans les mémoires pour ses séquences filmées nanardesques et son gameplay narratif que n’aurait pas renié David Cage. Mais le trailer monté pour l’occasion vaut quand même le détour.

Le morceau de la semaine — Flinthook Menu Theme

Histoire de continuer sur le voyage vers le passé, voici le thème du menu de Flinthook, petit bijou sorti il y a quelques semaines sur PS4, XBOX ONE et PC. Le jeu est un rogue-like mettant en scène un petit chasseur de primes de l’espace armé de son crochet et traversant des vaisseaux spatiaux en bois pour piller et trouver sa prochaine proie. C’est fort sympathique et on en reparle très bientôt. En attendant, la bande-son est au diapason : rythmée et emballée dans un joli style 16 bits du plus bel effet, et donnant une véritable patate. C’est composé par Patrick Bourgeault, déjà à l’honneur sur les précédents jeux du studio Tribute Games comme Mercenary Kings ou Curse’N Chaos.

Partager