#news Weekly Games #9

#news Weekly Games #9

Comme on ne dit pas dans Game of Thrones, l’été est là, et comme chaque année, l’actualité du jeu vidéo tourne au ralenti, avec néanmoins un léger soubresaut lorsque août pointe le bout de son nez et que quelques éditeurs décident de se gaver de saucisses à Cologne pour la GamesCom. Mais nous n’y sommes pas encore, et le Daily Mars est toujours là (ou presque) pour vous proposer quelques plats de choix pour accompagner votre courtes soirées en terrasse, protégé de la pluie du soleil afin de suivre avec délectation, un verre de pastis à la main (consommez avec modération), ce qu’il se passe dans les hautes sphères vidéoludiques.

La news de la semaine: Sony augmente le tarif du Playstation Plus

Comme certains le savent déjà, pour jouer en ligne sur console, il faut payer un abonnement. Non, pas celui de son fournisseur d’accès, encore un autre. Oui, c’est débile. Selon les constructeurs, cela sert à gérer les parties en ligne, les magasins virtuels et tout le bordel habituel pour s’assurer que l’afflux de joueurs ne fassent pas exploser leurs serveurs dans un joyeux feu d’artifice. Quand on voit la qualité de certains services, on se demande comment est dépensé l’argent. Nintendo va s’y mettre également pour la Switch en proposant un abonnement à 20 euros pour l’année. Chez Sony, l’abonnement grimpe à 40 euros pour l’année, et donne le droit à des jeux gratuits et la possibilité de jouer en ligne. Le tarif va augmenter de 10 euros pour passer à 50 euros, soit une sensible augmentation qui ne passe pas inaperçu. Sony ne fait pas de commentaires quant aux raisons de ce nouveau tarif, mais on espère assez vite connaître le pourquoi du comment. Pendant ce temps, les jeux proposés « gratuitement » tous les mois commencent enfin à ressembler à quelque chose, avec Just Cause 3 et Assassin’s Creed Freedom Cry pour le mois d’août. Il était temps.

La sortie de la semaine: Splatoon 2

Mine de rien, entre Arms le mois dernier, Splatoon 2 ce mois-ci et Mario X Rabbids le mois prochain, Nintendo profite de l’accalmie générale chez ses concurrents pour avancer ses pions tranquillement et fournir aux possesseurs de la SWITCH de quoi s’amuser. Et le mois de juillet accueille donc Splatoon 2, suite du premier opus sorti sur WIIU qu’on avait plutôt bien apprécié au Daily Mars. Le jeu se payait un faible contenu, vite rattrapé par un suivi exemplaire blindé en mises à jour. On espère que ce second opus sera tout aussi solide là-dessus, et vu la popularité grandissante du titre, ce sera probablement le cas.

Pour les deux du fond qui ne connaissent pas, Splatoon 2 est un TPS multi, où le but de votre équipe est de recouvrir le plus de terrain possible avec la peinture de votre couleur. Vous aurez différentes armes associés à des classes bien précises, ce qui donne des parties endiablés et bien plus techniques qu’il n’y paraît. Le gameplay est apparemment toujours aussi solide, bénéficiant d’un mode solo plus consistant et de plusieurs modes de jeu variés afin de se recouvrir de substance liquide entre amis. Malheureusement, certains points de l’épisode WIIU sont encore bien ancrés sur la suite, comme ce système de rotation de maps qui forcent les joueurs en ligne à truster deux maps à la fois pendant plusieurs heures d’affilée. Un choix incompréhensible qui force le joueur à relancer constamment le jeu pour espérer faire le tour de toutes les cartes. Mais tout ça n’entache pas les principales qualités de gameplay du titre qui trouve enfin chaussure à son pied avec une console bien plus populaire que la WIIU.

Le reste de l’actu

  • Tout le monde s’en fout, mais Microsoft va ouvrir très bientôt les précommandes de sa Xbox One X. La console sort dans trois mois et les trois intéressés (dont un pensant acheter une Switch) retiennent fébrilement leur souffle en attendant de pouvoir réserver leur console pour être sûr d’en avoir une à la sortie en cas de rupture de stock. Spoiler: il n’y en aura probablement pas.
  • Pokemon Go est sorti il y a un an et existe encore. Pour fêter son premier anniversaire, Niantic avait prévu un gros événement dans un parc de Chicago pour chasser ensemble dans la bonne humeur. Manque de bol, rien ne s’est passé comme prévu et le développeur n’avait apparemment pas anticipé le nombre important de joueurs souhaitant se connecter en même temps, au même endroit.  Joyeux anniversaire, Pokémon Go !
  • Pour ceux que ça intéresse, Blizzard a lancé un nouveau héros sur son FPS phare Overwatch, et qui répond au doux nom de Doomfist. Ce guerrier afro-américain est doté d’un gant d’énergie et sa particularité est de combattre au corps à corps à coups d’uppercuts et de coups de poings sautés. Avis aux adeptes de Street Fighter, ce personnage est pour vous.
  • Final Fantasy XV va bientôt se doter d’un mode multijoueur, pour que l’on puisse tous ensemble chasser du monstre avec des avatars personnalisés. Ce n’est clairement pas ça qui va faire grimper la qualité du jeu original, et les quelques aficionados qui sont encore sur le titre seront donc heureux d’apprendre que le futur de FFXV est partagé entre ça et un jeu de pêche en VR.
  • Dragon Ball FighterZ vous a fait forte impression ? C’est normal puisque le jeu est probablement le plus populaire du dernier E3. Après avoir montré des images mettant en scène Piccolo et Krilin et confirmant leur présence, Namco annonce les dates d’inscription pour la bêta fermée pour le 22 août prochain, qui se déroulera le week-end du 16 au 17 septembre. A vos agendas.

Le bonus de la semaine

Just Cause 3 est sorti l’année dernière dans une indifférence quasi-générale. Mais des fous furieux ont quand même tenu à recréer le mode multijoueur du second épisode qui était disponible sur PC. Rebelote : à condition de posséder le jeu original sur Steam, vous pourrez télécharger le mode multijoueur gratuitement histoire de s’éclater entre amis et de faire n’importe quoi. A la manière d’un GTA V mais sans véritablement de limites (puisque les développeurs du jeu original ne sont pas responsables), le multi de Just Cause 3 est un joyeux bordel exploitant à fond les délires du moteur physique du jeu original. Si vous avez aimé ce troisième opus, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Le morceau de la semaine – Cryptark Soundtrack

Une fois n’est pas coutume, je ne propose pas un seul morceau mais bien l’album entier, qui n’est autre que la BO de Cryptark, composée par Ryan Roth et Ryan Henwood. Ce duo de compositeurs a déjà officié sur d’autres titres indés comme Shattered Planet, The Beginner’s Guide ou Starseed Pilgrim. Musiques électro, nappes planantes, les musiques de Cryptark sont parfaites pour accompagner le joueur lors de ses explorations de vaisseaux afin de récupérer le plus de matos possible. On se retrouve plongé dans la SF des années 80 avec bonheur, lorsque les longues notes de synthé venaient ponctuer la petite goutte de transpiration qui coule dans votre dos à l’approche du xénomorphe. Bref, c’est de la très bonne came, et c’est sur BandCamp.

 

Partager