Nintendo Switch : la console passe-partout ?

Nintendo Switch : la console passe-partout ?

Jeudi 20 octobre 2016. Plus d’un an après son annonce officielle, Nintendo décide enfin de dévoiler sa nouvelle console tant attendue, non pas via un événement de grande ampleur, mais par une petite vidéo de présentation d’un peu plus de trois minutes. Une simple vidéo qui dévoile enfin cette console connue jusqu’alors sous le nom de NINTENDO NX, et qui revêtira désormais le sobriquet de NINTENDO SWITCH. Malgré une présentation on ne peut plus claire, beaucoup de questions demeurent, et il paraît que Nintendo n’a pas l’intention d’y répondre tout de suite.

1471004441-322-cardMars 2015. Nintendo annonce la future console NX. Aucune info de la part du constructeur japonais, qui parle simplement d’une « nouvelle façon de jouer ». Évidemment, le monde des gamers est à l’affût de la moindre information qui pourrait donner une idée du concept. Durant ces longs mois, on verra passer sous notre nez bon nombre de brevets déposés par Nintendo, certains plus proches de la vérité que d’autres. Ainsi, en août 2015, le forum de NeoGaf tombe sur un brevet d’une manette comportant un écran tout comme celle de la WIIU, mais disposant d’un processeur propre. Rien n’est confirmé, mais la logique voudrait que le géant japonais se serve des bases de la WIIU comme d’un brouillon pour pousser le concept plus loin. Les plus malins attendront que les développeurs ayant reçu un kit de développement se livrent au détour d’une bière, mais Nintendo se révèle très prudent sur ces kits, en distribuant les fameux sésames en quantités très limitées. Ce qui en énervera certains, comme Martin Sahlin en février 2016, l’homme derrière Unravel, qui n’arrive pas à obtenir un kit pour transposer son jeu sur la future console. Thomas Mahler (Ori and the Blind Forest) confirmera cette situation et n’hésitera pas à montrer son agacement.

nintendo-nx-zelda-720x340C’est d’ailleurs ce silence radio total que les fans de Nintendo auront du mal à comprendre. On sait que depuis quelques années, Nintendo se révèle très prudent dans ses choix marketing, abandonnant complètement les conférences E3, jugées pas assez rentables. Les licences Nintendo commencent enfin à arriver sur smartphone tandis que Pokemon Go confirme la force de ses marques sur d’autres plates-formes que les consoles japonaises. Ce succès est d’ailleurs amusant quand on sait que Pokemon n’est pas une licence Nintendo, mais est associée en tant que telle par une majorité. Les canulars se multiplient, tout comme les fakes créés par des fans qui n’en peuvent plus d’attendre, et dont certains se révéleront très proches du produit final. En mars 2016, des utilisateurs de GameKyo arrivent à créer une sorte de manette dotée d’un écran central et laissant apparaître le jeu Legend of Zelda: Breath of Wind, l’un des titres annoncés sur la fameuse NX. La supercherie est découverte, mais l’idée d’une manette-console traîne déjà dans la tête de beaucoup de joueurs.


Il faudra donc attendre plus d’un an après son annonce pour en voir la couleur.
Alors que Nintendo table la sortie de son nouveau bébé pour le premier trimestre 2017, les joueurs s’impatientent et s’étonnent de ne pas voir le moindre bout de plastique tandis que la date butoir s’approche dangereusement. Comme à son habitude, le Net guette fiévreusement la moindre info du géant nippon, sachant pertinemment que la présentation de la console n’est qu’une question de semaines. Et l’Internet de se moquer ouvertement de la non-présentation de cette console qui commence à sérieusement prendre son temps. Nintendo continue de clamer qu’une présentation arrive très bientôt et promet quelque chose de réellement neuf.

first-look-at-nintendo-switch00022507still021jpg-f9ae6c_765wOctobre 2016. Sans crier gare, Nintendo annonce qu’il va diffuser une simple vidéo dévoilant les contours de sa fameuse Nintendo NX. Les joueurs qui attendent depuis plus d’un an auront droit en tout et pour tout à trois minutes complètes leur permettant enfin de découvrir les attributs de la bête. Mais quel est donc son concept révolutionnaire ? À la manière de la WIIU, la Nintendo Switch est plutôt considérée comme une console nomade que l’on pourra brancher sur une télé. Concrètement, celle-ci dispose d’un écran dont les rumeurs affirment qu’il est tactile, affichant fièrement une résolution de 720p, de ce qu’on en sait. Alors que Microsoft et Sony se tirent la bourre pour savoir qui aura la plus belle image 4K, Nintendo continue de son côté à privilégier le jeu sans chercher la flamboyance technique. C’est ce point qui va limiter le public cible. Il est clair que les aficionados des dernières technologies ne vont pas se ruer sur cette nouvelle console. Et la petite vidéo le confirme d’ailleurs : la Switch s’adresse surtout aux parties plus ou moins courtes, celles qu’on fait quand on a un peu de temps devant soi, et sans se priver des corvées dominicales comme sortir le chien ou acheter un pack de lessive. Même les accalmies les plus banales comme les voyages en voiture sont mises à contribution pour s’adonner à son loisir préféré.

653943-wii-u-zeldaLe concept de la console est on ne peut plus limpide : on pourra jouer à tout, partout et avec qui on veut. Et même si la taille des « joycons » attachés à l’écran prête à sourire lorsqu’on joue à plusieurs (évitez les mains de géants), on ne peut qu’être impressionné par la réflexion autour d’un concept qui cherche à concurrencer directement la manière dont les gens jouent actuellement. On le sait, les smartphones ont pris le pouvoir, et les consoles de salon sont principalement réservées à ceux qui ont du temps à y consacrer. Mais, même si les intentions sont bonnes, la taille de ce Nintendo Switch empêche malgré tout d’avoir les mêmes « portabilité » et facilité d’utilisation pour le terrain favori de cette frange de gamers, à savoir le métro. À part si vos poches sont bien plus extensibles que la moyenne, ce sera là tout le challenge de Nintendo : assumer sa console et motiver les gens à embarquer cet appareil en plus du smartphone pour jouer à du Mario ou du Zelda (qui, n’oublions pas, arrivent aussi sur les téléphones).

nintendo-switch-nx-20Étonnamment, la console garde son mystère concernant pas mal de points techniques. Quid de l’autonomie, de son prix, des jeux prévus ? On en saura plus le 13 janvier 2017, date à laquelle Nintendo a prévu un petit événement pour tout révéler, histoire que le lancement en mars prochain se passe le mieux possible. Oui, la Nintendo Switch sortira sans voir une seule fois un grand salon de jeu vidéo, se privant des retours des joueurs pour flatter sa potentielle réputation. Un choix étrange, même si on sait que Nintendo évite de plus en plus ce genre d’événements pour contrôler totalement sa communication. Il faudra conquérir le cœur des joueurs d’une autre façon, et on espère pour eux que ça marchera. On sent la volonté du constructeur japonais de répondre à toutes les demandes à la fois, de proposer une console qui ne quittera jamais le joueur. Mais encore une fois, Nintendo a du mal à visualiser clairement sa cible en proposant son lot de contradictions. On veut plaire aux trentenaires ? Voilà une console qui vous occupera lors de tâches ingrates mais qui n’est pas capable d’afficher du 1080P (aux dernières nouvelles). Plutôt pour les férus de transports en commun ? Parfait pour jouer avec un confort optimal mais encore faut-il l’avoir dans son sac. Ce ne sera jamais aussi petit qu’un smartphone, ou aussi fin qu’une tablette. Sans compter l’autonomie, le grand point d’interrogation. En attendant, on restera avec cette petite vidéo de trois minutes comme seule et unique indice avant le 13 janvier, et ainsi nourrir les espoirs les plus fous sur les jeux qui arriveront sur la machine. Et la WIIU alors dans tout ça ? Ben…



Vidéo de présentation de la Nintendo Switch par hitekfr

Partager