On a (aussi) lu…Avengers n°1

On a (aussi) lu…Avengers n°1

Note de l'auteur

Avengers n°1

Vengeurs Rassemblement ! Le célèbre cri de guerre est parfaitement de circonstance avec cette nouvelle revue Avengers contenant des histoires des différents groupes utilisant cette appellation d’origine contrôlée. Garantie sans viande de canasson, voici les aventures des plus grands défenseurs de la Terre.

 

Il fut un temps où les Avengers n’étaient pas ces mastodontes qui trustent le box-office. Avant les années 2000, les Vengeurs étaient une équipe connue et estimée mais qui ne faisait guère le poids face aux X-men ou à la JLA de Grant Morrison. On doit à Brian Bendis d’avoir fait des Avengers un vrai hit des ventes, le moteur des gros event de la Marvel et l’initiateur d’un nombre considérable de séries dérivées. Si son run est largement critiquable (1), toujours est-il qu’aujourd’hui l’équipe de super-héros est incontournable et encore plus depuis le succès du film.

 

Dans le cadre de l’arrivée des nouvelles séries et du lancement de nouvelle revues, Panini a pris l’initiative de proposer la majorité des séries estampillées « Avengers » (à savoir Avengers, New Avengers, Secret Avengers et Young Avengers) au sein d’un même magazine. Voilà ce que ça donne dans le détail :

 

Avengers #2

Avengers #1 & #2 : Avengers World & « We Were Avengers »

 

Tout juste sorti de son run sur les Fantastic Four, Jonathan Hickman prend les rênes de la franchise et appose très vite sa marque de fabrique. C’est avec une certaine emphase que les deux premiers épisodes se déroulent. Avec une parfaite maîtrise du flashback, Hickman nous fait découvrir à la fois la nouvelle menace qui pèse sur la Terre et la nouvelle optique du groupe de super-héros : l’expansion. L’idée étant de développer un groupe important de personnages autour du noyau de Vengeurs que sont les personnages du film.

 

Idée maligne s’il en est. En partant du groupe pérennisé par le cinéma, Hickman va développer d’autres personnages qu’ils soient des Vengeurs déjà connus (tels que Wolverine ou Spider-Woman) ou bien des nouvelles recrues (tels que Rocket et Solar). Cette idée offre un vaste champ de possibilités en terme d’interactions et de personnages. Pour l’heure, le groupe doit faire face à une nouvelle menace aux motivations intéressantes (des terraformeurs créés par les premiers êtres de l’univers) et on appréciera la manière dont Hickman s’inspire de l’histoire du Giant-Size X-Men #1 principalement dans l’idée de la mise en place d’une équipe de secours afin d’aller sauver la première équipe de Vengeurs.

 

Deux autres points forts à mettre au crédit de ces deux premiers épisodes : la manière dont le récit s’articule autour du personnage de Captain America et enfin les magnifiques dessins d’un Jerome Opena au top de sa forme.

 

New Avengers #1

New Avengers #1 : Illuminati

 

De la même façon que la revue X-Men regroupe les deux séries écrites par Brian Bendis, la revue Avengers regroupe les deux séries écrites par Jonathan Hickman. Un choix pertinent car on se doute bien que les deux seront liées. Sous le titre New Avengers se cache en fait le groupe des Illuminati, une cellule secrète composée des personnalités les plus intelligentes ou puissantes de l’univers Marvel qui agissaient dans l’ombre depuis des années. Hickman reprend donc à son compte la création de Bendis et on espère qu’il saura en tirer un meilleur résultat. Pour l’heure malgré le dessin vivace de Steve Epting, on a un peu de peine à s’intéresser à l’histoire. La faute à une narration un peu lourde et qui laisse sur sa faim. Il semblerait que le premier épisode fut à l’origine un épisode double qui dut être au final coupé en deux. On verra donc le mois prochain si l’histoire retombe sur ses pattes.

 

Secret Avengers #1

Secret Avengers #1 : Budapest

 

Probablement la série qui a le plus de lien avec l’univers cinématographique (et peut-être télévisuel) de Marvel puisqu’elle nous raconte les aventures d’un groupe de Vengeurs travaillant sous l’égide du S.H.I.E.L.D et dirigé par l’agent Coulson et par Nick Fury Jr (2). Qui dit équipe secrète, dit menace secrète, complots et agents qui n’ont pas froid aux yeux. La présence de Hawkeye et de la Veuve Noire est donc somme toute logique.

 

Mais ce qui fait le sel de la série, c’est le principe d’avoir des agents tellement secrets qu’eux-mêmes ignorent qu’ils le sont. Luke Ross nous montre alors des personnages dont certains moments de vie sont effacés après la mission. Cela va même plus loin puisque le lecteur est victime également du procédé. On sait qu’il s’est passé quelque chose mais on ignore quoi. L‘idée est simple et permet de faire bien durer le suspense quant à la nature exacte de la menace contre laquelle lutte le S.H.I.E.L.D

 

Un bon premier numéro, toutefois il faut espérer que la série ne sombre pas à trop vouloir faire durer le suspense.

 

Young Avengers #1

Young Avengers #1 : Style>Substance

 

Le dessert savoureux de la revue, la cerise sur le gâteau, le moelleux au chocolat, la bière fraîche qu’on déguste sur une terrasse en plein cagnard, c’est tout cela Young Avenger. Nous avions déjà beaucoup de sympathie pour cette série et sa capacité à avoir dépassé son idée de base pas forcément des plus excitantes (des ados qui veulent suivre la trace des Vengeurs historiques) pour devenir un titres avec des personnages très forts et des histoires passionnantes. Bien que la conclusion de la précédente série (qui a vu le retour de la Sorcière Rouge) nous ait laissés sur notre faim, on se réjouit du retour de ces héros et de l’arrivée de nouveaux membres.

 

Enfin pas si nouveaux que cela puisque qu’au centre de la nouvelle formation du groupe se trouve le jeune Loki que l’on a pu découvrir dans la brillante série Journey Into Mystery. Ce premier épisode fait donc le point sur les personnages depuis que nous les avons quittés et dissémine ici et là quelques éléments pour la suite à venir. Le dessin est superbe, décalé, frais, bref un vrai plaisir pour les yeux et bien qu’il n’y ait que peu d’action, l’ensemble se tient correctement pour un premier épisode.

 

La revue Avengers apparaît donc comme un énorme blockbuster et se révèle être la deuxième revue phare de l’éditeur avec X-men. Donc si vous aimez les Avengers, vous allez être gâté. Cela est d’autant plus vrai que Panini a lancé également la revue Avengers Universe qui contient les aventures en solo des grands héros. On y revient très vite parce que là aussi, il y a du lourd !

 

(1) On ne va pas s’en cacher, pour nous les Avengers sont les véritables puissants héros de la Terre sous la plume de Roy Thomas, Jim Shooter ou Roger Stern

 

(2) Le cas de Nick Fury est intéressant tant il illustre les passerelles entre les comics et les autres médias. Personnage emblématique de l’univers Marvel, Nick Fury est un vétéran de la Seconde Guerre mondiale devenu par la suite le directeur du S.H.I.E.L.D. Au début des années 2000, quand Marvel lança sa gamme Ultimate (une série de comics sur les personnages célèbres de Marvel afin d’attirer de nouveaux lecteurs sans avoir la contrainte de la continuité), elle fit de Nick Fury un personnage ressemblant visuellement à Samuel L. Jackson. Par la suite, ce dernier accepta d’incarner le personnage à l’écran et apparut à la fin du film Iron Man. Cette apparition amusante devient rapidement le déclencheur de l’univers Marvel cinématographique que l’on connaît aujourd’hui. Voulant établir une certaine cohérence entre films et comics, Marvel usa d’une pirouette scénaristique (un fils caché) pour justifier de la présence d’un Nick Fury noir.

 

 

 

Avengers n°1 de juillet 2013 (Kiosque, Panini Comics, Marvel Comics) comprends les numéros de :

  • Avengers #1 et #2 écrit par Jonathan Hickman et dessiné par Jerome Opena
  • New Avengers #1 écrit par Jonathan Hickman et dessiné par Steve Epting
  • Secret Avengers #1 écrit par Nick Spencer et dessiné par Luke Ross
  • Young Avengers #1 écrit par Kieron Gillen et dessiné par Jamie McKelvie et Mike Norton
Partager