On a (aussi) lu…Avengers Universe N°21

On a (aussi) lu…Avengers Universe N°21

Note de l'auteur

10444361_10153083934329648_3853979437185990928_nAbandonnons pour un moment les rayons des librairies et allons fureter dans les étalages du kiosque du coin pour y dénicher la revue qui nous emportera dans des aventures de folie. Sans trop d’hésitations c’est bien entendu le dernier numéro en date d’Avengers Universe qui emporte tous les suffrages grâce à sa conclusion d’un des récits les plus épiques du dieu du tonnerre.

 

Récemment arrivée dans la revue, la série All-New Invaders de James Robinson (scénariste de la grande série Starman) nous propose la belle aventure d’un groupe de vétérans de la Seconde Guerre Mondiale à savoir Captain America, le soldat de l’hiver, la première Vision, Namor et la première Torche humaine. Personnage intéressant mais peu utilisé, ce dernier est mis en avant dans cette nouvelle série. Robinson offre un traitement de qualité à ce super-héros et on espère le revoir plus développé au sein d’autres séries, notamment l’actuelle Fantastic Four également écrite par lui. Rick Remender quant à lui, continue son run sur Captain America et délivre également des épisodes prenants où le super-soldat est confronté à Iron Nail, un personnage dont le scénariste avait conté les origines au sein de la mini-série Winter Soldier : The Bitter March. Mélange de thriller dans la lignée du run de Ed Brubaker et de l’héritage science-fictionnel des années 70, ces épisodes sont passionnants.

 

THORGOT2012020-int-LR2-5-b2082Mais le petit bijou c’est bel et bien la série Thor : God of Thunder dont les épisodes proposés ici concluent le troisième arc de Jason Aaron. Reprenant sa structure d’histoires multiples à différentes périodes de la vie du dieu du tonnerre, il nous montre le Thor de notre époque devant lutter contre une corporation industrielle représentée comme immense, invisible et ayant le droit (juridique) de détruire une ville. Thor a beau être un dieu, toute l’histoire nous le décrit comme quasiment impuissant face à cette entité. Parallèlement à ça, l’histoire du futur nous dévoile un Thor en vieux dieu puissant mais qui nous parait incapable de lutter contre la force destructrice universelle incarnée par un Galactus désirant détruire une Terre totalement ravagée et stérile.

 

Alors que Jason Aaron aurait pu rejouer la partition de son premier arc, il a au contraire l’intelligence de se renouveler et de proposer deux histoires dont le lien est thématique et non narratif. Il arrive ainsi à nous faire passer d’une fin qui s’inscrit dans une tradition Tolkienesque assez forte (le départ des dieux, la Terre aux hommes etc etc) tout en étant très pessimiste (l’échec de Thor, le désir de conquête d’un ennemi puissant) à une fin merveilleusement optimiste, où le combat vain et perdu d’avance se conclue sur la renaissance de la Terre. Nouvelle version d’un Ragnarok et de la naissance de Nouveaux Dieux, cet arc confirme la très grande qualité de la série Thor : God of Thunder dont l’histoire est renforcée par les dessins grandioses d’Esad Ribic. Ce dernier offre ici un combat monumental aussi beau et puissant rappelant les plus belles planches de Walter Simonson et Sal Buscema sur la série dans les années 80.

 

 

 

Avengers Universe n°21 (kiosque, Panini Comics, Marvel Comics) comprends les épisodes US de :

Thor : God of Thunder #23 et 24 – Ecrit par Jason Aaron et dessiné par Esad Ribic et Agustin Alessio

Captain America #18 et #19 – Ecrit par Rick Remender et dessiné par Nic Klein

All-New Invaders #5 – Ecrit par James Robinson et dessiné par Steve Pugh

Prix : 4,80 €

Partager