On a (aussi) lu… DC Saga N°12

On a (aussi) lu… DC Saga N°12

DC Saga #12

En matière de bande dessinée américaine, la France a la tradition de l’anthologie symbolisée par la mythique revue Strange, et bien qu’aujourd’hui le marché de la librairie a littéralement explosé, il n’en reste pas moins que les revues kiosques représentent le moyen le plus économique pour lire le maximum de comics en français.

Bien que l’on ait déjà consacré des articles à des épisodes que nous voulions mettre en avant, force est de constater que la rubrique On a lu… est plus adaptée pour déclarer notre amour à des albums et des runs d’auteurs. Néanmoins nous aimerions vous donnez envie d’aller fureter dans les kiosques pour acheter des revues qui contiennent des bonnes – mais aussi des mauvaises on va pas se voiler la face – séries.

Dans On a (aussi) lu… nous allons donc nous attarder sur les différentes séries qui composent une revue de manière régulière et on commence tout de suite avec le numéro 12 de DC Saga sorti ce mois-ci.

Justice League #11

Justice League #11 –  Atonement

Dans l’épisode précédent : Le mystérieux Graves a capturé Steve Trevor, l’agent de liaison entre le gouvernement et la Justice League, afin de se venger de celle-ci qu’il estime être coupable de la mort de sa femme et ses enfants.

Bien qu’elle soit le véhicule du magazine et de DC Comics, Justice League n’en est pas moins le représentant parfait de tout ce qu’il y a de plus ennuyeux dans un comics : un étirement grossier de l’intrigue afin de remplir les six ou sept numéros qui composent un TPB(1) avec les problèmes de rythme que cela engendre. Ainsi après quelques numéros remplis de vide, on arrive enfin à un peu d’action et, miracle, on constate que les personnages dépassent leurs statures de héros monolithiques pour véritablement vivre. On apprécie alors la querelle entre Green Lantern et une Wonder Woman inquiète pour un homme auquel elle tient, ainsi que la façon dont l’ennemi utilise les amis morts des héros pour les déstabiliser. Cerise sur le gâteau, alors qu’il semblait roupiller, Jim Lee nous pond un excellent boulot sur cet épisode avec notamment une belle mise en valeur de l’amazone.

Justice League #11 – Back up : Shazam ! Chapitre 5

Dans l’épisode précédent : Billy commence a apprécier ses frères adoptifs tandis qu’Adam le Noir est libéré par le docteur Sivana

Cinquième épisode de ce back-up consacré à la renaissance de Shazam. Bien qu’on ne fasse qu’avancer le personnage d’un point A à un point B, Johns fait tout de même preuve d’un certain savoir-faire en matière de rythme. L’histoire est toujours passionnante et on est alpagué par ce qui arrive. Gary Frank quant à lui assure toujours autant.

Superman #12 – Home

Dans l’épisode précédent : Superman se trouve à la merci d’un adversaire venu d’ailleurs qui a fait l’objet d’expériences scientifiques.

Alors que c’est véritablement l’année de Superman et qu’Urban Comics nous offre des oeuvres magnifiques sur le personnage, la série actuelle Superman est vraiment décevante. Ce n’est pas tant qu’elle soit mauvaise, Dan Jurgens écrit et dessine une histoire correcte mais le tout est totalement quelconque. On ne ressent aucune émotion pour Superman ou son ennemi, de même que les histoires de coeur entre Clark Kent et Lucy Lane sont insipides. La seule chose intéressante réside dans le parallèle entre l’histoire de l’alien et la vie de Superman. Bien maigre consolation.

Flash #12 – Rogue Assemble !

Dans l’épisode précédent : Bien que Flash soit toujours en activité, Barry Allen décide de rester pour mort et de recommencer une nouvelle vie. Alors qu’il venait d’arrêter Heatwave et Captain Cold, la soeur de ce dernier, Planeur, apparaît.

Qu’il est bon de voir le retour de Francis Manapul au dessin car si Marcus To assurait correctement l’intérim, il n’arrive pas à la cheville des planches de Manapul qui sont un régal à toutes les pages tant il arrive à retranscrire parfaitement les pouvoirs de Flash grâce à son trait dynamique. Comme son titre l’indique, cet épisode voit également le retour d’un nombre conséquent de Lascars, les plus fameux ennemis de notre héros. Bref que du bonheur.

Supergirl #12

Supergirl #12 – Inheritance

Dans l’épisode précédent : Kara a décidé de quitter les deux seuls amis qu’elle s’était faite sur Terre de peur de les blesser et décide de partir à la recherche de son passé.

Les retrouvailles entre Kara et Superman sont l’occasion de faire un point quant à la présence de celle-ci sur Terre. C’est également l’occasion de nous montrer que, bien qu’ils soient de la même famille, Kara ne partage pas l’idéalisme et les valeurs de Superman. Bien plus, sa présence permet de jeter un regard différent sur l’univers de Superman allant jusqu’à considérer la forteresse de solitude comme un musée. La seconde moitié de l’épisode enclenche une nouvelle aventure et voit le retour de son premier ennemi. Une mise en bouche sympathique et on a hâte de lire la suite.

Enfin comme d’habitude, ce numéro de DC Saga est également composé d’articles intéressants sur les personnages. On s’attarde ainsi sur l’année 1945 pour Superman, sur le personnage de Jimmy Olsen  et sur la ville Kryptonniene de Kandor, et pour ceux qui ne les connaîtraient pas, on a le droit à un présentation des différents membres des Lascars.

(1) Un TPB (ou Trade Paper Back) est un album regroupant entre six ou sept numéros d’une série mensuelle lui donnant alors une seconde vie. Un comics sort ainsi d’abord tous les mois en fascicule qui sont ensuite regroupés sous la forme du TPB

 

DC Saga #12 – mai 2013 (Urban Comics, DC Comics) comprend les épisodes :

  • Justice League #11 écrit Geoff Johns et dessiné par Jim Lee
  • Justice League #11 – Shazam ! Chapter 5 écrit par Geoff Johns et dessiné par Jim Lee
  • Superman #12 écrit et dessiné par Dan Jurgens
  • Flash #12 écrit et dessiné par Francis Manapul et Brian Buccellato
  • Supergirl #12 écrit par Michael Green et Mike Johnson et dessiné par Mahmud Asrar
Partager