On a (aussi) lu…X-Men n°1

On a (aussi) lu…X-Men n°1

Note de l'auteur

X-Men n°1 – Couverture de J.S. Campbell

Allez on vous la refait une dernière fois : Marvel Now ! C’est parti. Depuis ce mois-ci, le soleil revient et les rayonnages des maisons de la presse bourgeonnent de numéros 1 de revues Marvel. C’est donc le point de départ idéal pour de nouveaux lecteurs qui pourront profiter de séries servies par des équipes créatives insufflant une nouvelle orientation aux personnages que l’on connaît. L’un des changements les plus marquants concernant les X-men avec l’arrivée de Brian M. Bendis, penchons-nous aujourd’hui sur le premier numéro de la revue X-Men. Oubliez vos préjugés concernant l’ancien scénariste des Avengers, vous allez vous régaler.

 

All-New X-men #1 et #2 : Yesterday’s X-Men, part 1 & 2

Nouveau départ donc après le final cataclysmique d’Avengers vs X-men qui a eu pour conséquence la mort de Charles Xavier, la ré-émergence d’une nouvelle génération de mutants et la confirmation du statut de terroriste/rebelle/sauveur/gros con de Cyclope. À cette nouvelle donne s’ajoute également l’arrivée de Brian M. Bendis au scénario. L’homme qui fut à la tête des Avengers durant plus d’une dizaine d’années a donc la charge d’apporter un nouveau souffle aux enfants de l’atome. Pour cela, le bougre n’y va pas par quatre chemins et balance un concept fort dès le début : Le Fauve décide de partir dans le passé et de demander aux X-men du passé (les X-men des origines, c’est-à-dire : Cyclope, Angel, le Fauve, Iceberg et Jean Grey) de venir à notre époque afin de confronter Cyclope à ses erreurs. L’idée est osée et même à la limite d’être très casse-gueule mais pourtant ça marche !

 

All-New X-Men #2 – Couverture de Stuart Immonen

Outre les dessins de Stuart Immonen qui apportent une ambiance entre situation désespérée et fraîcheur de l’insouciance, la qualité de l’histoire provient de l’audace de Bendis et de sa volonté à aller  jusqu’au bout de son concept. Cela permet aussi des interactions et des prises de bec particulièrement intéressantes. Au-delà des classiques face-à-face entre les versions passées et présentes des mêmes personnages, on appréciera tout ce qui tourne autour du personnage de Jean Grey. Pour rappel, celle-ci est morte à notre époque, sa version du passé doit donc faire face à ce poids ainsi qu’à un Wolverine qu’elle ne connaît pas encore. Chantre de la décompression à l’excès, Bendis fait plaisir en offrant un récit qui part sur les chapeaux de roue et ne ralentit jamais.

 

On peut légitimement se demander si le concept tiendra longtemps la route. Néanmoins, on ne boude pour l’instant pas son plaisir et on a hâte de lire la suite.

 

Uncanny X-Men #1 – Couverture de Chris Bachalo

Uncanny X-Men #1 : The New Revolution

Brian Bendis est toujours aux commandes et cette série est pour nous l’occasion de saluer la nouvelle politique éditoriale de Panini. Profitant de Marvel Now ! L’éditeur a non seulement redémarré ses revues au numéro 1 mais a également procédé à une nouvelle répartition des séries. Fini les revues composées d’une série forte portant des séries plus mineures, place à des revues « blockbuster » comprenant le meilleur de la crème des plus forts. Cette décision est d’autant plus appréciable que plusieurs séries sont écrites par le même scénariste et gagnent une autre dimension à être lues ensemble.

 

Ainsi si All-New X-Men nous montre les aventures de nos mutants préférés et des X-men venus du passé, Uncany X-Men va nous raconter la croisade de Cyclope et de ses « mauvais mutants ». Une série pour suivre chaque camp, voilà une excellente idée surtout quand on demande à l’excellent Chris Bachalo de dessiner les pérégrinations du Malcom X mutant. Autant dire qu’on s’en prend plein les mirettes et que le nouveau design de Cyclope, de Magneto ou de Magie est un vrai régal pour les yeux. Plein de promesses, ce premier épisode nous montre donc les agissements d’un Cyclope qui a définitivement franchi la ligne, Bendis en profite pour apporter un nouvel éclairage sur le personnage et se permet un rebondissement dans la dernière page qui nous fait espérer le meilleur. Pour autant, n’oublions pas que Bendis nous a, hélas, habitué à partir en fanfare pour se rétamer sur la longueur.

 

Un petit bémol à souligner néanmoins. Si la revue contient les premiers numéros des séries All-New X-Men et Uncanny X-Men, il faut savoir que celles-ci parurent avec quelques mois d’écart ce qui explique le changement de look du personnage de Cyclope par exemple. Ce n’est pas forcément dommageable en soi mais il aurait été appréciable que Panini l’indique dans la revue. Cela est d’autant plus regrettable que l’éditeur a fait un gros travail sur l’éditorial. On en reparle plus bas, pour l’instant faisons place aux bourrins de la revue.

 

Cable & X-Force #1 – Couverture de Salvador Larroca

Cable and X-Force #1 et #2 : Wanted, part 1 & 2

Dennis Hopeless (qui nous avait bien agréablement surpris avec Avengers Arena) et Salvador Larroca racontent les aventures de Cable et d’une nouvelle équipe de mutants qui ne font pas dans la finesse. Le retour du personnage de Cable et son souhait de monter une équipe de gros bras n’est pas pour nous déplaire mais on attend d’en voir plus pour se réjouir. Paradoxalement, c’est dans ses moments intimes que la série est réjouissante. Ainsi les retrouvailles entre Cable et Hope, sa fille adoptive, est un moment très touchant et l’ajout de Colossus (personnage pour lequel votre serviteur a une tendresse particulière), après ce qu’il a vécu en tant qu’avatar du phénix, est prometteur.

 

Ce premier numéro de la revue X-Men est donc une agréable surprise en osant beaucoup de choses et en donnant l’occasion à des dessinateurs de talent de nous en mettre plein les mirettes. Panini a pris également en compte les remarques faites concernant l’aspect éditorial de sa revue et si on n’arrive pas à encore à la qualité des revues Urban en la matière, c’est quand même une amélioration à saluer. On appréciera ainsi la clarté de la maquette et l’ajout de fiches de personnage* qui permettent d’entamer la lecture dans les meilleurs conditions.

 

*Même si celle de Cable contient une grossière erreur, Cyclope sait très bien que son enfant a pour mère Madelyne Pryor.

 

 

X-Men n°1 de juillet 2013 (revue kiosque, Panini Comics, Marvel Comics) comprends les épisodes de :

  • All-New X-Men #1 et #2 écrit par Brian M. Bendis et dessiné par Stuart Immonen
  • Uncanny X-Men #1 écrit par Brian M. Bendis et dessiné par Chris Bachalo
  • Cable & X-Force #1 et #2 écrit par Dennis Hopeless et dessiné par Salvador Larroca
Partager