On a fait le tri [mai 2014]

On a fait le tri [mai 2014]

Parce qu’on a malheureusement pas le temps de vous parler en détail de tous les bouquins qui sont passés entre nos mains, On a fait le tri revient sur les dernières sorties sur la planète comics.

 

The Sword

The Sword

The Sword – Tome 1 : Le feu

 

Et on commence doucement avec The Sword, une série en 24 épisodes réparties sur quatre tomes que l’on doit à Jonathan et Joshua Luna. Les deux artistes nous avaient déjà passionnés dans le passé avec Ultra et Girls et à la lecture de ce premier tome, il semble qu’ils soient de nouveau prêts à nous entraîner dans un univers fantastique. On pourrait d’ailleurs rapprocher les œuvres des frangins à celles du cinéaste M. Night Shyamalan, tant par l’atmosphère qu’ils instillent que par leur manière de faire cohabiter réalisme et fantastique. Ainsi The Sword nous présente Dara Brigthon, une jeune étudiante paraplégique dont la vie va totalement basculer le jour où trois inconnus à la recherche d’une épée tueront toute sa famille. Laissée pour morte, Dara trouve l’épée qui lui confère une puissance incroyable. Ayant soif de vengeance, elle découvrira petit à petit le secret de l’épée et comment celle-ci est liée à sa famille.

Si ce premier tome prend son temps (trop peut-être) dans sa première partie pour mettre en place les éléments, son rythme s’accélère par la suite et on appréciera que les frères Luna révèle assez vite les tenants et aboutissants de leur histoire afin de mieux embarquer leur héroïne dans une traque où elle est à la fois la chasseuse et le gibier. Ce premier tome s’avère agréable à la lecture, mais comme d’habitude avec les Luna on va attendre la suite et la fin pour véritablement s’enthousiasmer.

 

Comprend les épisodes The Sword #1 à #6 – Ecrit et dessiné par Jonathan et Joshua Luna

 

 

Before Watchment - Le hibou

Before Watchment – Le hibou

Before Watchmen – Le hibou

 

Les mini-séries issues de la collection Before Watchmen continuent tranquillement d’arriver en librairie dans de jolis ouvrages. Après Les Minutemen, Le Spectre Soyeux, Rorschach et Ozymandias, c’est au tour du Hibou de débarquer sur les rayonnages. Écrit par Joe Michael Straczynski, Le Hibou fait partie du haut du panier de la collection. En suivant la vie de Daniel Dreiberg de son enfance jusqu’aux grandes heures du super-héros, le scénariste de Rising Star brosse un portrait touchant du personnage. Récit initiatique, il nous montre un Dreiberg aux multiples facettes dont certaines ne sont pas si reluisantes que cela. Une des forces de ce récit se trouve également dans ses nombreux personnages secondaires. Que ce soit les parents de Daniel, Hollis Mason (le premier Hibou), Rorschach ou bien encore la sublime Dame du crépuscule, tous participent à la construction du Hibou tel que nous le connaissons dans Watchmen.

Comme la plupart des autres mini-séries, Le Hibou se démarque par un dessin magnifique que l’on doit à Andy Kubert, artiste doué qui a, par le passé, su mettre en valeur les X-men et Batman notamment. Celui-ci est encré par son père, l’immense et talentueux Joe Kubert. Il s’agit d’ailleurs là de l’un de ses derniers travaux, Kubert étant décédé peu après. Rien que pour cela Le Hibou mérite qu’on y jette plus qu’un oeil.

 

Comprend les épisodes Before Watchmen – Nite Owl #1 à #4 – Ecrit par Joe Michael Straczynski et dessiné par Andy Kubert

 

 

All New X-men - Tome 1
All New X-men – Tome 1
All New X-men – Tome 1

Dans le grand chambardement que fut Marvel Now, les X-men furent parmi les plus secoués. Repris en main par Brian Bendis qui avait auparavant présidé à la destinée des Avengers pendant une dizaine d’année, les X-men repartent aujourd’hui sur de nouvelles bases et un statut assez intéressant. A la tête de deux séries, Bendis va raconter les aventures de Cyclope et sa bande de fugitifs dans Uncanny X-men mais va surtout jouer avec les paradoxes temporels avec une nouvelle série intitulée All New X-men.

Présente dans les pages de la revue X-men depuis bientôt un an, la série arrive aujourd’hui en librairie. Celle-ci nous raconte comment Le Fauve, désespéré, décide de partir dans le passé et de faire venir dans le présent les cinq premiers X-men (lui-même, Cyclope, Jean Grey, Iceberg et Angel) afin qu’il puisse les aider et faire prendre conscience au Cyclope actuel à quel point il a changé et renié l’idéal de Charles Xavier.

L’idée est audacieuse et facilement casse-gueule, et pourtant Bendis s’en sort très bien dans ses premiers numéros qui sont de plus dessinés par un Stuart Immonen en très grande forme. L’arrivée des jeunes « anciens » X-men permet certaines confrontations intéressantes tel que celle entre Wolverine et Jean Grey ou bien encore celle entre Iceberg du présent et Iceberg du passé ou bien encore entre les jeunes X-men et Kitty Pride. Le rythme est bon et Bendis ne perd pas de temps en allant droit au but, c’est à dire la rencontre entre Cyclope et sa version du passé. Surtout, le scénariste arrive à nous faire accepter que son idée peut tenir sur bien plus de numéros qu’on pourrait le croire, même si par la suite celui-ci retombe dans certains de ses travers.

 

Comprend les épisodes All New X-men #1 à #5 – Ecrit par Brian Bendis et dessiné par Stuat Immonen

 

 

Rachel Rising - Tome 1

Rachel Rising – Tome 1

Rachel Rising – Tome 1 : Dans l’ombre de la mort

 

Terry Moore est de retour pour une histoire particulièrement intéressante et terrifiante. L’auteur de Strangers in Paradise et Echo revient ici nous conter les étranges histoires de Rachel que nous découvrons dans les pages de ce premier tome en train de sortir de terre. Ainsi commence un récit qui nous plonge peu à peu dans l’horreur. Rachel Rising se distingue avant tout par des personnages attachants et ambigus. Disparu depuis trois jours, Rachel réapparaît devant ses amis et cherche à comprendre d’où viennent les marques sur son corps, et pourquoi elle ne se rappelle de rien de ces trois derniers jours. Les épisodes recèlent de scènes horrifiques assez tétanisantes, tout en alternant avec un certain humour noir. Ainsi, les retrouvailles entre Rachel et son oncle travaillant dans une morgue et ayant pris l’habitude de parler au mort est un grand moment.

 

Comprend les épisodes de Rachel Rising #1 à #6 – Ecrit et dessiné par Terry Moore

 

 

Justice League – Tome 3

Justice League – Tome 3

Justice League – Tome 3 : Le Trône d’Atlantide

 

Après deux tomes particulièrement affligeants, ce troisième tome de Justice League arrive enfin à nous proposer une histoire intéressante et captivante. Il aura tout de même fallu attendre douze numéros pour en arriver là mais ne boudons pas notre plaisir face au premier cross-over de la série. Un cross-over qui concerne les séries Justice League et Aquaman toutes deux scénarisées par Geoff Johns, et dessinée ici par Ivan Reiss. Comme on peut s’en douter en lisant le titre du tome, Le trône d’Atlantide tourne autour du personnage d’Aquaman et de la cité dont il fut le roi. Si on n’est pas étonné par la qualité du dessin de Reiss (c’est magnifique), on est par contre surpris par la qualité du récit qui sait aller à l’essentiel, et qui propose une histoire simple mais efficace. On croise les doigts pour que la suite soit du même acabit et que la série ne retombe pas dans ses travers

 

Comprend les épisodes de Justice League #13 à #17 et Aquaman #14 à #16. Ecrit par Geoff Johns et dessiné par Ivan Reiss

 

 

Storm Dogs

Storm Dogs

Storm Dogs – Tome 1 : L’orage

 

Prenez la planète la plus éloignée de toute civilisation. Vous y êtes ? Bon ben Amarante est encore plus loin. Perdue au fin fond de l’univers, cette planète abrite une colonie minière et des ouvriers qui cohabitent avec les races locales que sont les Elohis et les Joppas. Quand plusieurs ouvriers sont retrouvés morts sans aucune explication, l’Union dépêche un groupe d’inspecteurs afin de résoudre le mystère. Ainsi commence la série de David Hine qu’on a pu déjà pu voir à l’œuvre dans Spawn ou X-men.

Série de SF, Storm Dogs pioche aussi allégrement dans le policier et le western. Tellement allègrement qu’on se demande si cette mixture est véritablement digeste. Certes on apprécie la caractérisation des personnages, et notamment de l’équipe d’inspecteurs, qui ne sont pas faits d’un seul bloc. Certes on est happé par l’enquête et les mystères de cette planète, mais en refermant ce premier tome contenant les six épisodes de la série on reste globalement sur sa faim, et déçu par certains aspects de l’œuvre. On pense en premier lieu au design des Elohis tellement proche des Na’vis que cela en devient gênant pour la lecture, et on pense surtout à cette conclusion étonnante mais abrupte, qui ne parvient pas à cacher un problème de rythme d’une histoire débutant mollement pour balancer toutes ses cartouches dans les dernières pages.

 

Comprend les épisodes de Storm Dogs #1 à #6. Ecrit par David Hine et dessiné par Dougie Braithwaite

 

 

Infinity n°3

Infinity n°3

Infinity n°3

 

Arrivé au terme de la moitié de l’event actuel de Marvel que Panini publie actuellement en kiosque, faisons un rapide compte-rendu pour vous dire à quel point on prend un pied monstrueux à la lecture de l’histoire de Jonathan Hickman.

Menacée par la race la plus ancienne de l’univers, Les Bâtisseurs, la Terre peut compter sur ses Avengers. Face à cette menace de grande ampleur, Captain America décide d’aller au front et de rejoindre la coalition galactique qui combat les armées des Bâtisseurs. Laissé apparemment sans défense, la Terre est alors attaquée par les forces de Thanos.

Il y a dans Infinity un sens de l’épique et une stratégie à long terme qui ne peuvent que réjouir tout amateur de série cosmique (tel Annihilation) ou de space opéra (et particulièrement Babylon 5). On y retrouve par exemple cette manière de poser un à un des informations pour que le tout prenne de l’ampleur, et cette façon de poser plusieurs lieux d’action. Soyons toutefois juste en reconnaissant que le style d’Hickman n’est pas le plus facile à aborder et ce d’autant plus qu‘Infinity s’inscrit totalement dans le travail qu’il effectue actuellement sur les séries Avengers et New Avengers. Si l’histoire peut se lire indépendamment du reste, il est clair qu’il prend toute son ampleur avec ces deux séries.

On peut alors s’étonner du choix de Marvel de faire d’Infinity son nouvel event alors qu’il apparaît être avant tout un nouvel arc du formidable run de Hickman sur les plus grands super-héros de la Terre. On y reviendra d’ailleurs à l’occasion de la sortie prochaine en librairie de la série Avengers.

 

Comprend l’épisode Infinity #3 – Ecrit par Jonathan Hickman et dessiné par Jerome Opena et Dustin Weaver

Partager