On a fait le tri n°44

On a fait le tri n°44

Note de l'auteur

Parce qu’on n’a malheureusement pas le temps de vous parler en détail de tous les bouquins qui sont passés entre nos mains, « On a fait le tri » revient sur les dernières sorties de la planète BD.

WUNDERWAFFEN – T.15 : OPÉRATION GOMORRHE

Bon, ben, on n’en a toujours pas fini avec les nazis. Se sont bien remis de l’échec du Débarquement en Normandie et ne sont franchement pas calmés. D’autant plus que le Visiteur, un allié de circonstance du régime allemand, a besoin de « matériel » humain pour sa grande œuvre. D’où l’idée de créer un nouvel et encore plus ignoble Auschwitz. Si, si, c’est possible. Les Alliés, les vrais, sont décidés à ne pas les laisser faire. Surtout Churchill qui vient tout juste de dribler un missile V2 qui le visait. Son chauffeur, en revanche, sera moins heureux. Bref, c’est une véritable course aux armements qui s’opère dans ce récit d’uchronie qui en est heureusement un. La bombe volante atomique, Gomorrhe, détruira-t-elle cette nouvelle ignominie ? Toujours avec des combats aériens de haute voltige. C’est rythmé, endiablé par instant et c’est tout simplement une très bonne série qui ne souffre pas de sa longue traine (15e épisode).

Écrit par Richard D. Nolane
Dessiné par Maza
Édité par Soleil

 

M.O.R.I.A.R.T.Y – T.2 : EMPIRE MÉCANIQUE

Peur sur la ville. Des gars pas très sympas, très musclés et pas très humains en fait, des Hyde men, nés de l’imagination franchement borderline du docteur Jekyll, attaquent Londres sous l’impulsion du professeur Moriarty. L’empire et plus directement la reine, puisque les malfrats sont entrés dans Buckingham palace, sont méchamment en danger. Avec son flegme devenu légendaire, Winston Churchill le jeune, aidé de Mycroft, tentent de faire front avec l’armée. Holmes, lui, est prisonnier des pattes de la redoutable et envoûtante Li Mei. Il va combattre Moriarty qu’il avait cru tuer il y a quelques années.

Ce récit part complètement en cacahouète. Un chatte n’y retrouverait pas ses petits. Le trait de Stevan Subic n’aide pas non plus à la compréhension globale. Il ressort une forme de noirceur apocalyptique dans cette BD. Les fans du genre s’y retrouveront. Le grand public peut-être moins. Le professeur Moriarty sera de retour en 2020.

Écrit par Fred Duval et Jean-Pierre Pécau
Dessiné par Stevan Subic
Édité par Delcourt

 

RETOUR SUR ALDÉBARAN – ÉPISODE 2

Après Aldébaran, Bételgeuse, Antarès, Survivant, Leo revient à ses premières amours et à la planète fondatrice de ses héros. Autant l’écrire tout de suite, ne vous attendez pas à trouver autre chose que ce qui fait le succès de ces séries de cinq albums le plus souvent. Toujours des héroïnes belles et désirables, toujours des monstres pas franchement sympas, toujours des disparitions inexpliquées et toujours des explorations dangereuses. En l’espèce, Kim et son équipe inspectent une nouvelle planète sauf qu’un attentat empêche désormais de retourner sur Aldébaran puisque la porte quantique ne fonctionne plus…

Leo a la recette de la BD qui fonctionne, il ne semble refaire à l’infini que ce qu’il maîtrise parfaitement. Pas plus. Aucune prise de risque.

Écrit et dessiné par Léo
Édité par Dargaud

 

LA CROIX SANGLANTE – T.1 GUERRE SAINTE

Début XIIIe siècle, la quatrième croisade est organisée par le Pape Innocent III, qui ne l’était pas autant que son nom de souverain pontife ne semble l’indiquer. L’idée, c’est toujours de réinstaller la croix au-dessus de la Terre sainte. Pour cela, il faut des bras, des écus et des idéalistes. Philippe, nobliau de province, épouse cette cause au grand dam de son père, ancien croisé et revenu de tout. Il prend un cheval pour rejoindre Venise, porte d’entrée de cette croisade. Il entre sous la protection du comte Martin de Blois et découvre l’envers du décor. Celui d’un grand théâtre vénitien, sas obligé pour dégoter assez de vaisseaux pour parcourir la Méditerranée, avec ses intrigues, ses coups bas et sa « politique » vraiment particulière. Au point d’ailleurs que la croisade se fit en premier contre des… chrétiens.
Le rythme est haletant et cette parution est à mettre de côté dans un secteur où la concurrence ne manque pourtant pas. L’hémoglobine y coule à foison et la série est bel et bien lancée.

Écrit par Marko Stojanovic
Dessiné par Drazen Kovacevic et Dan Ianos Catalin
Édité par Delcourt

 

LES VOYAGES DE JHEN- LE CHÂTEAU DE MALBROUCK

Les mondes parallèles de feu Jacques Martin (Les reportages de Lefranc, Les Voyages d’Alix où en l’espèce ceux de Jhen) apportent bien des éclairages sur les univers de celui qui a vendu plus de 15 millions d’albums. Là, Jhen part à la découverte de la Moselle et plus directement du château de Malbrouck. Bâti au début du XVe siècle, l’édifice trône sur le village de Manderen et le pays des Trois frontières. C’est un précis d’histoire qui nous est proposé de sa construction à sa destruction en passant par sa reconstruction. Une visite virtuelle très intéressante aussi bien sur les techniques d’époque que sur les différentes invasions. Cela tient plus du docu BD que de la bande dessinée habituelle et cela prend par conséquent beaucoup plus de temps à éplucher mais on en ressort moins bête et plus instruit sur une frange de notre histoire au nord-est de la France et aux confins du Luxembourg et de l’Allemagne.

Écrit par Olivier Weinberg et Jacques Martin
Dessiné par Yves Plateau et Pierre Legein
Édité par Casterman

Partager